•  

     

     

     

     

    Zurich 27 juillet 2014, Et bien voila, la pire de mes journées à raconter !!!!!!  

     

    Comment résumer une course virtuelle, où tu te réveilles en disant que ce n’était qu’un mauvais reve, ces fameuses nuits où tu rêves de la course de l’année à ne surtout pas rater,

     

     

      Vendredi : après midi 14h après 3h30 de voiture : arrivée à Zürich .

     Direction l’expo de l’Ironman afin de récupérer mon dossard, la galère commence pour se garer, je tourne pas mal de temps et fini par laisser ma voiture devant une entrée de garage , un flic tourne et mets des PV, j’attends qu’il parte pour sortir de ma voiture, je prends le risque je sais que je ne vais pas rester deux heures pour prendre le dossard.

    La prise du dossard effectuée je sais qu’il y a à 15 H le briefing Français concernant la course, je passe sous la tente c’est actuellement en anglais,  il y a un monde pas possible et une chaleur insupportable donc tous ces critères et surtout celui de la voiture ne me font pas rester, direction la voiture, qui "Ouf "est toujours là et sans PV.

     La journée se termine, je rejoins mon hôte sur les hauteurs de Zurich pour récupérer ma chambre.

     

     

     Samedi : veille de course, le rdv pour la dépose du vélo et des sacs de transition est à partir de 17h, une attente de 30 mins sous la pluie …je discute avec des athlètes français ( Christophe Mariotte ) où le sujet était justement cette fameuse qualif pour Hawai qui est aujourd’hui tellement difficile à aller chercher et surtout en 30/34 ans.

     

     

    Dimanche matin : Enfin le grand jour .

     Je prends ma voiture pour me rendre sur le lieu du départ qui se situe à 5 kms de là où je loge, j’arrive sur les lieux et il y a des places avec différentes zones ( blanches et bleues ) et chacune à sa distinction mais je n’ai pas pris soin de me renseigner .

     je tourne depuis 10 bonnes minutes et n’ai pas du tout envie de louper le départ, bref je suis le long d’une grande rue, je gare donc ma voiture le long de cette avenue où une autre voiture est déjà garée ( je me dis qu’au pire je prendrai une amende et qu'avec tout ce monde il doit bien y avoir un minimum d indulgence … je cache ma clé classiquement sous la roue de ma voiture .

     

     Direction le parc à vélos pour poser les bidons et gonfler les boyaux, et direction la plage pour se préparer pour une journée de dingue …..

     

     

     

    Natation :

     6h45 les pros se lancent à l’eau, nous autres c’est 5 mins derrière, comme d’habitude je galère les 500 premiers mètres avant de stabiliser ma nage, puis comme à chaque fois, je subi la partie natation et espère toujours faire un temps me permettant d’éviter de remonter à vélo des centaines d’athlètes, une sortie à l’australienne pour attaquer le deuxième tour me permet de juger que je n’ai pas effectué la nage du siècle.

    La partie natation se termine et nous rentrons sur le parc à vélo .

    A la sortie, Je n’ai pas vu mon temps natation, c'est peut être mieux ainsi.

    Au final je sors en 1H07, 340eme temps ( et si on écoute après course, il paraitrait qu’il y avait plus de 4 Kms certains disent 4kms300 d’après leurs GPS  ) je ne vais pas dire que j’ai réellement progressé car à l’Ironman de Francfort je suis sorti en 1H04.

     

     

    Vélo :

     Passage sous les tentes pour effectuer la transition vélo, il pleut et je décide de rajouter un maillot de vélo, on va dire que c’est toujours un peu de chaleur supplémentaire.

    Deux boucles de 90 kms avec 1300m de deniv + nous attendent ( 40 bornes de plat le long du lac avant les premières difficultées) .

     Ca roule fort dès le début donc peut être que finalement je n’ai pas fait une si mauvaise natation car le niveau est déjà élève parmi les coureurs et dans ce genre de course de plus de 2700 athlètes au départ, des pseudos pelotons se forment j'en remonte pas mal et me doit aussi de temporiser parce que je peux vite me mettre dans le rouge.

    Puis arrivent les premières pentes, je suis avec un groupe à bonne distance, l’allure va vite mais c’est super tendu de respecter les distances réglementaires alors on s’adapte .

    Les arbitres à motos sont à l’affut des mecs comme moi, on est toujours « border line » car étant mauvais nageur, on se doit de faire un « gros vélo »  et donc de dépasser en permanence d’autres cyclistes pour revenir sur le devant de la scène .

    50e kms , moment de récup pour moi, cela descends un peu, je décide de manger un bout .

     Sachant qu’un arbitre est dans ma roue depuis un petit moment, je fais d’autant plus attention a ne pas commettre de fautes, sauf que je reviens sur un petit groupe, un virage descendant sur la gauche, je décide d’accélérer pour ne surtout pas profiter de l ‘aspiration et donc de respecter les distances réglementaires et je double  en dépassant la ligne blanche situé au milieu de la route cela m’a pris 5 secondes pour dépasser ce fameux groupe avec mon gel dans la bouche !!!

    Sauf que là, l’autre «  suceur de roue »  sur sa moto » viens à mon niveau, il m’interpelle avec un carton rouge entre les cuisses que j’aperçois à peine, je suis dans ma course avec mon casque aéro sur la tête et n'entends pas vraiment ce qu’ il me dit, je peux juste comprend : ‘To be continued ‘  .

    Je sais qu’ il vient de se passer quelque chose pour moi mais quoi ?????

     L’arbitre ce barre, pas le temps de discuter avec lui pour savoir ce qu’ il vient de me « mettre » .

     Je remonte vers des coureurs Français afin de savoir ce que signifie le carton rouge, bon après je ne suis pas nouveau dans le triathlon mais je ne veux pas croire une seule seconde que je peux me faire sortir pour la petite faute que je viens de faire et dans ma tête l’intervention de l’arbitre était juste un avertissement pour dépassement d’une ligne blanche ( ce qui m’est déjà arrivé sur un autre triathlon : l’arbitre m’avait averti ), et le ‘to be continued ‘ me conforte dans mon idée  .

     Je passe au niveau de Pierre Yves Archambault et lui demande ce que signifie le carton rouge, il me dit  « disqualification » ,  ah non pas possible ça !!!!  je reviens sur julien Pion lui demande et me dit qu’il ne sais pas  (ce qui me rassure je ne suis pas le seul a ne pas savoir )….Je redemande a un autre français et il me dit que c’est 2 fois 6 minutes de pénalité, bref qui croire ????!!! je suis perdu, toujours dans ma course mais la tête préoccupée durant 40 Kms  .

     Je décide de m’arrêter à la tente de pénalité à Zurich et leur demande si ils ont mon N° 982 et là je serai fixé sur mon sort….  Ils me disent que non, je pense donc que si il y avait eu disqualification l’arbitre aurait transmis mon N° et forcement ils auraient été au courant, alors je repars  rebooster pour mes 90  kms restant  . ….

    Tout redevient normal dans ma tête et je peux donc me reconcentrer sur ma course et attaque mon deuxième tour motivé !

     La pluie c’est arrêtée et je profite des dénivelés + pour rattraper mon retard du premier tour dû a mon relâchement un arbitre barbu ressemblant à celui qui m'a mis le carton me dépasse en me faisant un signe du pouce genre de dire « c’est bien ce que tu fais », je lui fais signe de la main pour qu’il vienne vers moi afin d’avoir des explications et lui demande si il a mon N°, il me dit qu’il n’a rien, bref pour moi je pensais que les arbitres et tous le staff communiquait entre eux .

     Retour sur Zurich je suis seul maintenant depuis au moins 40 kms et j’apprécie cette solitude pendant laquelle j'ai juste à me préoccuper de faire les bons efforts et pas a être toujours sur la défensive par rapport aux autres concurrents et éviter la faute .

    Je pose le vélo en 4h49 soit le 13eme temps et en 28eme position, en même temps une douleur inconnu apparait au talon .

     

     

     

     

    Course a pied :

    Changement de tenu sous la tente, et j’attaque la course à pieds, mais cette douleur me force a courir sur l’avant du pieds afin de ne pas trop solliciter mon talon.

    3 km se passe, la foulée est bonne et je me dois de la garder pendant ces 42 km.

    je reconnais la rue dans laquelle j’ai garé ma voiture ce matin mais celle-ci n’est plus là !!!!! il reste seulement mes clés ( une carte électronique )  par terre, je suis dans ma course l’allure est bonne et j’ai nullement envie de me stopper pour la récupérer et j’était clairement pas préparer pour ça, j’ espère donc quelle sera toujours là à mon prochain tour ( mon esprit est bien occupé depuis ce matin !!!!).

     La partie pédestre est sympa avec beaucoup de spectateurs, de gros ravitos, un parcours variant et moins ennuyeux qu’à Nice sur la promenade des anglais, de plus la météo est avec nous avec une température sympa pour courir un marathon .

    Au deuxième tour je récupère donc ma clef qui est toujours là (  les gens autour de moi et le ravitos pas loin me regardent et se demandent ce que je viens de faire : tu cours a 14 km/h et d’un coup tu t’arrêtes prendre une clé de voiture  ) d’ailleurs heureusement qu’il n’y avait pas d’arbitre j’aurai peut être pris un carton ….

    Bon n’empêche que j’ai quand même de la pression  il y a de très bon coureurs derrière moi ( Julien Pion qui finira 26eme et 1er de sa caté en 25/29 ans) me rejoins, on court sur la même allure mais à la fin du deuxième tour, j’ai une tension dans le ventre depuis 20 minutes car ma vessie est pleine je décide donc une pause pipi et laisse filer Julien, une vessie pleine c’est deux minutes d’arrêt …

     je repars sur un bon rythme, je ne m’affole pas et je sais que je peux reprendre le temps perdu.

    Au 28eme km j’ai un coup de moins bien mais je me remémore mes grosses séances de course à pieds avec ma femme sur son vélo électrique, l’allure reviens ….

    Au 32eme Km je reviens sur Julien Pion ( son récit de course ICI ) que j’ai laissé à ma pause pipi, et c’est a son tour d’être dans le dur, il me dit « putain encore 9 kms  » et je lui répond « non plus que 9 kms !»

     Voilà la course se termine pour moi, un marathon en 3H12 !!! je ne connais pas ma place  .

    Je passe la ligne d’arrivée et bizarrement rien ne se passe comme je l’ai rêvé pendant ces années d’entrainements, cette journée censé être ton plus beau moment de sport en 28 années, une consécration sur tous ces sacrifices car je sais qu’en 9h15 une qualification pour Hawaï est quasi assurée, des larmes de joies auraient été possibles et légitimes  …

    Mais je sens une épée de Damoclès au dessus de ma tête, la ligne d'arrivée passer il me restait une éponge dans la main gauche que je jette au sol comme si je savais que tout ce que je venais de faire n’avait servi a rien !!!

     

    Je suis finalement fixé sur mon sort à 23h lorsque mon nom n'apparait plus au classement comme si je n’avait jamais pris le départ !!!!!

     

         

     

     

     

    Apres course :

     Mon Ironman est terminer mais il me reste a récupérer ma voiture "disparue"  , je vais vers la tente d’informations afin de leurs expliquer mon problème, une fille appelle le commissariat de Zurich qui confirme bien qu’il ont ma voiture et qu’il faudra régler la somme de 545 CHF ( soit 450 euros !!!!!!), elle m’explique sur un plan que pour me rendre au commissariat j’ai 4 bornes à pieds, cela tombe bien, je viens de m’échauffer pendant 9h15 !

     Me voilà donc parti au commissariat encore en tenue de tri juste un t-shirt en plus j'arrive là bas, on me renvoi à la fourrière 500m plus loin, j’essaie bien de négocier et ne comprend pas leur non-tolérance lors d’une journée d’Ironman comme celle-ci,  il me font un cadeau en allant chercher ma voiture à 5 kms de là !  j’attends donc 1 bonne heure assis sur un banc à cogiter à cette fameuse journée où rien ne c'est passé comme je l'avais prévu et je ne suis sur de rien encore en ce qui concerne ma course !!!!

      J’insere ma CB avec un montant de 450€ pour récupérer ma voiture, j’aurai préferer faire ce geste seulement le lendemain pour valider ma participation à Hawaï, il était dit que ce dimanche 27 juillet 2014 ne voulais pas que cela se passe comme je l’avait souhaiter. Après il n'y a pas mort d’homme, il y a juste un énorme coup sur le bonhomme ….

     Quand à digérer cette course, je pense que cela n’est guère possible je pourrai par contre l’utiliser en positif lors de grosses séances d’entrainements ou d’autres courses quand le psychologique sera défaillant et clairement un esprit de revanche me motive pour travailler sur ces deux prochaines années et revenir à Zurich casser la barre des 9h !!!!

     

     

      Que retenir de cette journée ????:

    -          Moi qui voulais faire un Ironman en version économique : c’est loupé !!!

     

    -          Ma principale faute sur ce weekend à été de partir seul ( un choix de ma part …) l’assistance d’une personne qui aurais géré l'intendance  ( voyage, garer la voiture ;), etc, etc …) m’aurait permis d’assister au briefing et donc de savoir que le dépassement de lignes blanches continues était disqualificatif …..

     

    -          Me rendre a l’évidence que pour être sur le devant de la scène il faut que je gagne des minutes en natation ( j'ai donc décidé de m’inscrire au club de natation de Chamonix ) et peut être au détriment du vélo et de la course à pieds mais aujourd’hui il me faut des entrainements structurés afin de gagner de la vitesse et certainement de revoir mes gestes de base qui n’on jamais été acquis .

     

    Je peux me satisfaire de mon temps, il y a encore une année j'écoutais les toubibs qui me sortaient des conneries, faites du sport mais juste en loisir , prenez un vélo avec le guidon bien haut pour soulager pour votre dos, 

     

    Indirectement je me console quand prenant ce carton rouge comme un avertissement qui ne l’était pas, car clairement j'aurai su ma sanction dès l'intervention de l'arbitre, j'aurai lever le pied 

     

     

    Forcément il y aura un esprit de revanche car en réalisant LA COURSE je prends conscience qu'un Sub 9 est réalisable

     Ambitieux, peut être mais gagner 5 minutes à la natation est mon but pour les deux ans à venir.

     Pour la partie vélo le temps de 4h45 était jouable sans mes 40 kms de réflexion après mon carton, ainsi que mon arrêt à la tente de pénalité. 

     Pour le marathon il me suffira de ressortir ce fameux truc que je n’ai pas digérer et de courir sur la base de 3H05 et je devrais terminer dans les moins de 9 Heures,

    Voila ça c’est sur le papier....

     

     Concernant la qualif a Hawaï, je remet ça à Zurich en 2016 avec comme objectif moins de 9 heures, et forcément la qualif sera là, de plus je changerai de catégorie (35/39 ans je gagnerai un peu de minutes ..) , et c’est pas plus mal comme cela car ma fille aura 8 ans et l’âge d’apprécier cette fameuse ile, et a ma femme de se préparer au voyage.

     

     Alors l’année prochaine pour éviter la masse de cyclistes rien de mieux que la montagne, Embrunman avec comme objectif dans le Top 15, tout à fait jouable car le pire c’est que je suis meilleur grimpeur que rouleur ….qu’on se le dise et puis avec mon terrain d’entrainement je suis tous les jours dans le vif du sujet,

    Donc exit le label "Ironman" pour 2015 et place aux triathlons locaux

     

     La suite du programme 2014, même si la dynamique n’est pas vraiment là, le triathlon de Passy, et le XL de Gérardmer 

     

     

     

    CARTON PLEIN  pour ce mois de Juillet….Ahhhh les boules..........

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les résultats ICI   chercher pas je n'y suis pas 

     

    Slots Hawai Zurich 2014 ICI

     

     

     

     

    Ma seule preuve : Compte Rendu TRIATHLETE.Fr 

    IM ZÜRICH : DANIELA RYF RIT, BERTRAND BILLARD PLEURE

    dimanche, juillet 27 2014 - Actualités - Lien permanent

     

    Photo d'archives : ITU

    Boris Stein a créé la surprise en remportant aujourd'hui l'Ironman de Suisse. Alors que sa meilleure place sur Ironman était une 8e place à Lake Tahoe, l'Allemand a damé le pion à tous les favoris. Mais il lui a fallu attendre les derniers kilomètres pédestres pour passer en tête. Il a devancé finalement d'un peu plus d'une minute le Slovène David Plesse. En tête une grande partie de la course, le Français Bertrand Billard a abandonné peu avant le semi-marathon.

    La journée avait donc bien commencé pour l'Aixois, qui était sorti de l'eau en tête en compagnie d'un petit groupe qui comprenait tous les favoris, excepté le futur vainqueur, Boris Stein, relégué à 7'39. D'abord au coude à coude avec le Suisse Jan Berkel, le Britannique Stephen Bayliss et le Tchèque Filip Ospaky, Bertrand les lâche tous à vélo. Il rejoint T2 avec 2'20 d'avance sur Berkel, 6'26 sur Bayliss et David Plese et 6'50 sur Boris Stein (qui a donc roulé plus vite que le leader).

    Bertrand Billard ne tient finalement que 10 km à pied. Il est d'abord repris par Berkel, puis par les autres poursuivants. Il préfère jeter l'éponge au semi-marathon. Berkel semble parti pour la gloire. Mais victime d'un coup de moins bien, le Suisse est doublé à 10 km du but par David Plese. Ce dernier n'aura guère le temps de savourer sa place de leader. Deux kilomètres plus loin, il est avalé par Boris Stein. L'Allemand gardera, de son côté le commandement jusqu'au bout. Il s'impose avec un chrono de 8h33'02. Courageux, David Plese ne lui a finalement concédé qu'un peu plus d'une minute dans les huit derniers kilomètres. Auteur d'un joli marathon (2h53'46), le Polonais Marek Jaskolka s'empare in-extremis du bronze. Le premier Français, Sebastien Stalder, termine 16e. Quatre autres tricolores sont dans le Top 30 : Garnier (23e), Pion (26e), Féraud (28e) et Darcq (29e).

    Il n'y a eu guère de suspense du côté féminin. Bien que néophyte sur la distance, Daniela Ryf a laminé l'opposition, s'imposant avec un quart d'heure d'avance sur sa compatriote Natascha Badmann. Prudente, la Suissesse n'a porté son effort que dans le dernier quart du vélo. Dotée d'une avance de 3'48 sur Natascha Badmann aux termes des 180 km, l'ancienne lauréate de coupe du monde ITU s'est ensuite rapide mise hors de portée sur le marathon. Elle a coupé la ligne après 9h13'30 d'efforts. L'argent est resté à Badmann. Déjà troisième après le vélo, l'Allemande Sonja Tajsich monte sur la 3e marche du podium. A noter la belle 16e place d'Estelle-Marie Kieffer.

    Classements

    Hommes

    • 1 Stein, Boris GER 00:58:49 04:35:55 02:53:49 08:33:02 1 1
    • 2 Plese, David SLO 00:56:44 04:37:35 02:54:51 08:34:13 2 2
    • 3 Jaskolka, Marek POL 00:51:23 04:51:09 02:53:46 08:40:40 3 3
    • 4 Ospaly, Filip CZE 00:51:12 04:45:39 03:01:17 08:43:23 4 4
    • 5 Berkel, Jan SUI 00:51:15 04:39:00 03:12:04 08:46:33 5 5
    • 6 Thomas, Darby FIN 01:01:02 04:51:45 02:58:55 08:56:36 6 6
    • 7 Friedrich, Alain SUI 00:58:42 04:50:36 03:02:43 08:58:13 1 7
    • 8 Niederreiter, Daniel AUT 00:54:40 04:51:55 03:08:30 08:59:28 7 8
    • 9 Christensen, Anders DEN 01:02:50 04:48:53 03:03:39 09:01:09 1 9
    • 10 Stutz, Reto SUI 01:00:56 04:35:08 03:19:53 09:02:00 8 10
    • 16 Stalder, Sébastien FRA 01:00:24 04:52:05 03:11:07 09:10:27 2 16
    • 23 Garnier, Guillaume FRA 01:07:47 04:49:01 03:12:05 09:15:19 6 23
    • 26 Pion, Julien FRA 01:07:16 04:49:56 03:13:36 09:17:32 1 26
    • 28 FERAUD, Benjamin FRA 01:00:16 05:06:53 03:04:44 09:18:07 7 28
    • 29 Vincent, Darcq FRA 01:05:10 04:59:31 03:07:38 09:18:29 8 29
    • 34 FABIAN, Arnaud FRA 01:00:11 04:57:33 03:15:00 09:20:27 3 34
    • 43 Archambault, Pierre-Yves FRA 01:06:30 04:52:07 03:22:18 09:27:02 7 43
    • 47 Crozet, Guillaume FRA 00:55:42 05:02:04 03:25:20 09:28:56 3 47

    Femmes

    • 1 Ryf, Daniela SUI 00:56:41 05:00:18 03:11:03 09:13:30 1 22
    • 2 Badmann, Natascha SUI 01:05:10 04:55:00 03:23:01 09:28:37 2 45
    • 3 Tajsich, Sonja GER 01:05:14 04:59:49 03:19:13 09:29:15 3 49
    • 4 Möller, Kristin GER 01:06:35 05:17:31 03:00:27 09:30:15 4 52
    • 5 Csomor, Erika HUN 01:05:12 05:04:55 03:16:51 09:32:14 5 61

     

     

     

     

     

    Photos de l’Ironman de Zurich 2014 ICI 

     

     

     

     

    Vidéo Ironman Zurich 2014

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

    Dimanche 6 juillet :  retour a la source pour le triathlon de Dijon distance L ( mon premier tri était a Dijon en 2008 ). Il est vrai que le lac n’a pas la réputation du lac d’Annecy mais le reste du parcours vélo et course a pieds sont agréables.

     Alors justement du fait des nombreuses algues dans le lac, la distance de 3000m a été raccourcie de 500m, tant mieux pour moi , de plus la météo est orageuse, il pleut et le vélo peut s’annoncer dangereux  .

    Le départ natation est donné, nous sommes un peu moins de 300 au départ, il n’y a donc pas trop de bousculade dans l’eau, j’essaye de m’appliquer à nager, je sors en 43 min et 83eme position .

    Triathlon de Dijon et 4 minutes de trop 

    Triathlon de Dijon et 4 minutes de trop

     

     

    Je commence le vélo sous une pluie battante, la route est trempée et à 20 jours de Zurich je ne suis pas là pour prendre des risques.

     Les 30 premiers Kms sont relativement plats donc on peut rouler fort et pour ma part je remonte des concurrents à l’amorce des 25 derniers kms .

     Au pied de la dernière bosse je reviens sur les 10 premiers, un concurrent ayant chuté dans un virage revient sur nous ( 2 autres coureurs sont a environ 20 mètres derrière )  je saisi le dépassement du coureur pour me relancer  MAIS  je n’ai rien vu venir, une femme arbitre sur sa moto me brandit un carton et me lance « deux minutes de pénalité », les mecs à coté sont dégoûtés pour moi mais pas autant que moi !!!! alors franchement ou est le drafting dans une bosse ou nous sommes a 12 km/h et à la rigueur un avertissement aurait suffit, bref moi qui bataille à chaque triathlon  sur le vélo pour revenir  sur les premiers,  je n’ai  jamais eu  l’occasion de drafter  ( je n’ai pas de temps à perdre a drafter ,…) par contre je suis souvent la personne a qui si on pouvait prendre la roue, aiderait pas mal de coureurs.  Bref coup de gueule passé, j’accepte la sanction mais sur le vélo forcement  l’envie n’est plus là et je relâche le coup de pédale pour les 15 derniers kms .

    Triathlon de Dijon et 4 minutes de trop

     Arrivant sur la transition ( à la 7 ou 8eme position  en effectuant le 4eme temps vélo 2h26 ) .

     Je cherche la prison et on me renvoie a l’entrée du parc, madame l’arbitre qui m’a sanctionné et là, et elle me sort qu’il y a 4 minutes de pénalité, et bing …

    2 minutes cela reste jouable mais 4 minutes !!!!!! ……

    Clairement je n’ai pas de temps à perdre, être rétrogradé dans les 15 n’était pas l’objectif du jour. Si j avais su, je préfère économisé une inscription, et faire autre chose avec ma femme et ma fille, que d'être stoppé dans mon effort par une pénalité non–justifiée.  

     J’effectue quand même le premier tour de 7 km a pieds, mais sur ces épreuves soit tu as la niaque du départ de la natation jusqu’a la ligne d’arrivée soit tu te fais une bonne séance d'entrainement et je décide donc de rentrer chez mes parents en vélo ( 2h de vélo ) donc au final le triathlon de Dijon m’aura servi de bon entrainement pour l’Ironman de Zurich le 27 juillet  . 

     

     

     

    Résultats Triathlon de Dijon ICI

     

    Le suivi Ironman Zurich ICI, mon N° de dossard 982

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ var addthis_config = {"data_track_addressbar":true}; // ]]></script> <script src="http://s7.addthis.com/js/300/addthis_widget.js#pubid=ra-4ed38e064644c74f" type="text/javascript"></script>

    Pin It

    votre commentaire
  • Dimanche 8 juin , grand beau temps sur le lac d’Annecy avec une température déjà chaudes dès le matin .

    Dossard 10 : départ natation correct jusqu’à la première bouée, ensuite je m’égare sur les extérieurs ce qui me fait perdre du temps et donc forcement une sortie de l’eau loin des premiers !

    Enfourchement du vélo et c’est parti pour retrouver le top 10, mais la bagarre est rude et le parcours est relativement roulant, je reviens devant après 60 kms et pose le vélo dans le parc en 8 éme position.

    Avec une chaleur de 32°C la partie course à pieds est abordée différemment .

     Je démarre prudemment mais mon corps lui l’est encore plus, je suis pris des points de coté dès le début et clairement les jambes ne répondent pas, la chaleur forcement mais, musculairement je me sentais limite déjà sur le vélo, j’alterne donc marche et course a pieds mais la course est finie pour moi, car continuer dans cette condition  ne m’apportera rien mis à part cramer des « cartouches » pour les deux mois a venir.

    A me demander si Doussard me réussi … à voir l’année prochaine ….

     

             

     

     J’avais prévu une longue sortie vélo, sachant que mes parents venaient sur les Houches je comptais profiter de leurs voiture pour le retour, donc le mardi 10 juin direction la Bourgogne en vélo en passant par Genève, col de la Faucille, les Rousses, Lons le Saunier, Beaune et arrivée Arnay le Duc soit 305 km en 9H30

    Trajet Garmin Les Houches - Arnay le Duc 

     

     Un autre projet était déjà en tête depuis longtemps : faire le tour du Mont Blanc à vélo ( 330 km, 8000m D+un parcours qui traverse successivement la France, la Suisse et l’Italie.)

     

    Il est donc programmé le lundi 16 juin avec mon pote  Nuno Caetano .

    Les conditions s’annonçant bonnes pour ce genre d’aventure nous voila donc parti a 5h du matin de chez Nuno au Fayet, la lune nous éclaire pour le début et le jour arrive rapidement, l’enchainement de la  montée de Vaudagne, col des Montets, col de la Forclaz passe sans encombre puis arrivée sur Martigny deux beaux « morceaux » s’annoncent :  la  montée de Champex,  et le col du Grand St Bernard.

    Pour la pause de midi et le reste du trajet nous avions prévu des ravitaillements à chaque cols par mes parents , Sabrina et Ninon. Le premier rdv était prévu au pré St Didier ou nous arrivons à 12H30 et 180 km au compteur, 5000M+ et 7h30 après le départ .

     13H00, nous repartons pour la seconde partie du parcours pour revenir sur le territoire Français au sommet du petit St Bernard puis le Cormet de roselend et pour finir le col des saisies, descente sur Megève et retour sur notre lieu de départ Le Fayet ou nous attendent barbecue et bières fraiches après avoir passé 14 h sur le vélo, sont forcement le bienvenus .

     

      Une belle expédition avec des paysages magnifiques en traversant les trois pays et des cols encore enneigés à cette période. 

     

     La suite du programme en ce mois de Juillet : le triathlon de Dijon le 6 juillet et le gros morceau l’Ironman de Zurich le 27 Juillet

     

     

     Photos du Tour du Mont Blanc "via Picasa"

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ var addthis_config = {"data_track_addressbar":true}; // ]]></script> <script src="http://s7.addthis.com/js/300/addthis_widget.js#pubid=ra-4ed38e064644c74f" type="text/javascript"></script>
    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

      Alors si je me souviens bien, mon dernier triathlon date d’Aix les bains en septembre 2012, ouais ça date déjà … 

    Donc me voilà dimanche dernier au départ de l’Half Iron du Semnoz avec le beau temps qui est de la partie… J’aborde ce triathlon avec de l’envie mais avec des doutes sur ma performance finale car je n’ai plus de repères sur des efforts de plus de 4 heures .

    Ce triathlon ce compose de : 1400m de natation, 71 km ( 1585m de deniv +) de vélo avec la montée du Semnoz par Quintal qui fut la dernière étape du tour de France de l’année dernière, et 18 kms de course a pied .

     

    Donc enfilage de combi et « petite trempette » histoire de me rappeler les sensations en eau libre..

     Je rejoins la ligne de départ et me place en deuxième ligne car cet hiver a été moins prolifique en natation … , la preuve mon temps à la sortie : 24’50 ( 82e) , une natation super pénible, dans le dur musculairement.

      Direction le parc à vélo pour la partie que j’apprécie le plus et qui me vaut le meilleur temps 2h13 ( 1er ) et pourtant les jambes ne répondent pas présentes tout de suite, il me faut les 20 premiers kms pour que cela se débloque et d’ailleurs ça tombe bien car on rentre dans le vif du sujet ( la montée du Semnoz par Quintal ),  une très belle route large et propre qui procure du rendement malgré le pourcentage, les jambes tournent mieux et j’attaque la montée en 7eme position, je reprends Damien With ( du club Tmt ) qui est 5eme au croisement de la route principale du Semnoz, la descente et le retour sont rapides ( je regrette même de ne pas avoir le 11 dents ( 39x25,54x12 )) .

     Je pose le vélo en 4e position...

    J’attaque la partie pédestre sur un faux rythme car j’ai toujours du mal à partir vite et il y a 2 boucles de 9 kms a effectuer, il me faut atteindre la deuxième boucle pour reprendre une foulée plus rapide.

      Je croise le premier et j'essaye de voir  le deuxième et troisième mais avec tous les coureurs sur le parcours ( il y a en même temps le triathlon M )  je pense que le troisième est a environ 2 min et me contente de garder ma 4eme place, sauf qu’a l’arrivée le troisième est à 15 sec seulement devant moi ( c'est en fait le second que je pensais le troisième )  .

    Donc mon seul regret est de rater le podium pour 15 secondes car le forcing était largement faisable pour le reprendre ( pas grave ), j’apprécie déjà ma 4eme place pour mon retour à la compétition sur un triathlon .  

    On peut dire que la machine est lancée et je touche du bois pour que cela continue.

    J’imagine que maintenant je vais être attendu sur les prochains…. Normal !!!

    Justement le prochain triathlon LD prévu est celui de Half Doussard  le 8 juin où il y a deux ans je chutais et s’en suivait pas mal d’ennuis qui m’on stoppé ma saison 2013, c’est pourquoi il y aura de la revanche dans l’air …..

     

     Le Triathlon de Rumilly LD était qualificatif pour les Championnats de France Longue Distance en Elite qui a lieu dans le Nord à Gravelines, et j’ai donc eu le plaisir d’avoir une convocation par la ligue Rhône-Alpes si je souhaitais y participer, mais étant déja engagé sur le triathlon de Dijon, je ne pourrai etre present, dommage car ce n'est pas tous les jours que j'aurai l’occasion d’être sur les France en vague Pro et Elite.

     

    Rdv à Doussard ..

     

    Les résultats ICI

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ var addthis_config = {"data_track_addressbar":true}; // ]]></script> <script src="http://s7.addthis.com/js/300/addthis_widget.js#pubid=ra-4ed38e064644c74f" type="text/javascript"></script>
    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

      Allez, on lance 2014 sur un Duathlon à Albertville distance S ( 5km de course a pied, 27 km de velo avec 550m deniv +, et pour finir 3.5 km course a pied ).

     Pour ma part il s’agit de mon premier Duathlon .

    Celui-ci  est un support des Championnats de France Senior et Master en groupes d’âges mais pensant avoir besoin d’une qualification  ( Duathlon a Privas au mois de Mars ) pour participer au Championnats  de France,  je m’inscrit en « open »

     Le départ  des « open » démarre 5 min après la course des Chp de France, mais la distance et le parcours sont identiques .

     Le coup de feu est donné, et je prend le train d’un coureur ( lui ne fait que la portion course car il fait partie d’un relais ) , il me lâchera le dernier km .

     Je passe donc en première position pour prendre mon vélo ( 16min34 pour les 5 km a pieds), j’attaque le vélo fond de cale car je sais que c’est sur cette partie que je peux regagner du temps mais  le parcours est montagneux 550m dénivelé + pour seulement 27 km, et avec du vent, je remonte quand même beaucoup de concurrents de la course des championnats partis 5 min avant , mon temps vélo 52’51 ( 4eme temps scratch avec les Chp de France ) je pose le velo et amorce la partie course à pied 3.5 km avec pour la premiere fois l’ouvreur à vélo devant moi .  

     Je passe donc la ligne d’arrivée premier avec un temps de 1h22’24 ce qui m’aurait classé 5eme au général sur la course des Championnats de France et une 3eme place sur le podium dans ma catégorie Senior 3, c’est vrai que ce n’est pas tous les jours que l’on peut s’offrir un podium sur un championnat de France.

     Mais….pas de regrets car une belle dotation m’a été offerte  (paire de roues Mavic à plus de 500€,  bons cadeaux au vieux campeur, activasport , une nuit d’hotel, etc ..), merci à l’organisation .

     

     

    Donc pour lancer la saison, rien de mieux que de démarrer sur une victoire et continuer le travail pour les courses à venir :

     

    Le semi marathon d’Annecy le 27 avril     

    Le Half Iron du Semnoz le 18 mai           

    Half Ironman de Doussard le 8 juin       

    Longue distance de Dijon le 6 juillet     

    Ironman de Zurich le 27 juillet             

    Triathlon XL de Gérardmer le 06 septembre     

     

     

     

    Salut à tous et a bientôt……….

     

    Resulat Championnat de France  ici

    Resultat Open  ici

     

     

     

    Plus de photos via Picasa

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ var addthis_config = {"data_track_addressbar":true}; // ]]></script> <script src="http://s7.addthis.com/js/300/addthis_widget.js#pubid=ra-4ed38e064644c74f" type="text/javascript"></script>
    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Nouvelle expérience après une banale sortie vélo le 23 décembre en Bourgogne :

     

    Départ 11h30 après un petit déjeuner léger, je prévois 3 barres de céréales car depuis quelques mois un besoin de carburant se fait sentir vers 1h30/2h d’effort .

    Partant le vent dans le dos les sensations sont bonnes mais passé 2h d’effort les premiers signes de faiblesse se font sentir  ( l’appel du sucre ) je mange donc une barre .

    Me voila rentré chez mes beaux parents après 110 km et presque 1500 m de dénivelé et 3 barres de céréales en moins, mais les dix derniers kms une légère hypo se fait ressentir, cela est classique à cette période avec le peu d’entrainement et surtout cette mauvaise année pour moi .

    Bref à 24h des fêtes de Noel j’en profite pour manger du sucré entre autre des fraises Tagada ( allez soyons franc une bonne quinzaine !!) puis  après 10 min, des bouffées de chaleur désagréables se propagent en moi et je ne me sens pas bien, le souffle monte plus qu’a la normale, et le pire c'est que mes extrémités se refroidissent surtout les mains avec le recroquevillement des doigts, sensation que je n’ai jamais connu en de 25 ans de vélo.

    Etant vraiment très mal, Sabrina m’emmène finalement chez le médecin le plus proche  .

    Arrivé la bas, je vomis de l’eau sucrée que je vais chercher très loin qui fait horriblement mal ( désolé pour les détails ) , le médecin me prend immédiatement en charge : Prise de la tension 10, prise de mon taux de sucre dans mes doigts de la main gauche mais  impossible d'extraire une goutte de sang. Apres quelques minutes il y arrive finalement et mon taux de sucre est remonté .

    En fait, clairement j’ai fait une hypoglycémie puis j’ai fait remonté mon taux de sucre trop brutalement par l’ingestion des fraises Tagada et mon corps n’a pas géré et s’est senti agressé, il s’est donc mis dans la configuration de l’alpiniste en hypothermie, le sang vient alimenter les organes vitaux et donc récupère le sang là ou il y en a le moins besoin  (d’où les engelures des extrémités pour l’alpinisme )

     

    Bref une belle peur mais après une assiette de pates et quelques heures après j'étais sur pieds  .

     

    J’avais déjà connu de grosses fringales a avoir envie de manger de l'herbe sur le bord de la route mais jamais ce genre de sensation  !!!

     

     

              2013 derrière, en avant 2014

     

     Parlons de triathlon en 2014 avec en point d’orgues l’Ironman de Zurich le 27 juillet, et le XL de Gérardmer le 06 Septembre, avec en debut de saison le triathlon de Rumilly format M ou L, le triathlon de Doussard le 08 juin, suivi peut etre du triathlon d’Annecy le 28 juin

     

     

     

     

     

    et BONNE ANNEE 2014

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ var addthis_config = {"data_track_addressbar":true}; // ]]></script> <script src="http://s7.addthis.com/js/300/addthis_widget.js#pubid=ra-4ed38e064644c74f" type="text/javascript"></script>
    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

      Alors voila l’hiver arrive et la neige est présente pour chausser les skis, donc on ressort les spatules et direction mon lieu d'entrainement en ski de rando : le domaine des Houches avec son sommet du Prarion . L’enneigement en dessous de 1300m n'est pas top et ça touche quand même, mais nous sommes qu’au mois de Novembre .  

     

    Concernant les grandes ligne de 2014, la licence de Triathlon est validée et certainement dans la foulée l’inscription pour le XL de Gérardmer le 06 Septembre, et au début d’année prochaine j'espère l’ inscription pour l’Ironman de Zurich le 27 juillet.

     

     Je rentrerai bientot dans les détails concernant mes activités sportives de l'année prochaine, mes soucis de 2013 n'etant pas encore totalement résolus, je prefere ne pas trop m'avancer ( ne mettons pas la charrue avant les boeufs )....

     

     

    Comme on dit chez nous   « Arvi Pa « 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ var addthis_config = {"data_track_addressbar":true}; // ]]></script> <script src="http://s7.addthis.com/js/300/addthis_widget.js#pubid=ra-4ed38e064644c74f" type="text/javascript"></script>
    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

       Dimanche 6 octobre : deuxième dossard de l’année et de plus un cyclo cross à 15 min de chez moi ( Passy  ) 

      Comme discipline pour décrasser le moteur c’est pas mal non plus; d’une durée de 50 mn sur les bords du lac de Passy avec un beau parcours technique : de nombreux passages de planches, escaliers et descentes ce qui demande d’avoir tout de même de l’experience, et pour ma part j’ai pas trop perdu mais le départ a été relativement violent et il m’a fallu vingt bonnes minutes pour être dans l’allure.

      Je trouve mon rythme et remonte deux ou trois concurrents mais les places sont faites.

      j’attendais rien de ce cyclo cross ( il faut être spécialiste pour être devant ), mais a nouveau faire monter le cœur et retrouver 2 ou 3 techniques qui font le charme de cette discipline.

     

    Peut être aurais je l’occasion d'en refaire un ou deux dans l’hiver, à voir ….

     

    Pour la suite je devrais me présenter au 10km de St Pierre en Faucigny ( sauf que la veille je suis de mariage de mon ami Nuno )

     

    Et suivre sur un semi en Bourgogne le 27 Octobre, près d’Auxerre  ( Venoy

     

     

     

    Résultats du cyclo cross de Passy     18eme sur 50  Seniors/Juniors  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ var addthis_config = {"data_track_addressbar":true}; // ]]></script> <script src="http://s7.addthis.com/js/300/addthis_widget.js#pubid=ra-4ed38e064644c74f" type="text/javascript"></script>
    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

       Voila ce que je voulais écrire avant les 10 km d’Annecy et n'ayant pas eu le temps de le mettre en ligne et maintenant que cela est passé il n’y a plus d’intérêt  ( sauf de rappel …)

    Je devais donc vous donner des news cet été et au final je me retrouve fin aout avec des complications suite à l’extraction de mes dents de sagesse ( un abcès et un nerf relié a ma lèvre touché ce qui m’a rendu celle-ci indolore pendant 2 mois ainsi qu une douleur a une autre dent  …..), bref rien qui joue en ma faveur pour reprendre la compétition !

     je prévoyais de redémarrer au triathlon de Passy mais finalement je me suis inscrit seulement a celui d’Aix les bains vu mon peu d’entrainement en me disant que j’y vais pour une reprise, juste pour voir comment réagit mon corps sur les 3 disciplines.

    Et donc.. Le samedi mes affaires sont prêtes pour le dimanche matin, sauf que le dimanche matin pluie en continu et franchement pour ma reprise et première course de l’année je voulais tous sauf de la pluie, et comme la motivation n’est pas optimum : je reste à la maison .

    L’année dernière je finissais ma saison au triathlon d’Aix les bains et cette année j’allais disputer mon premier triathlon, voilà donc 2013 sans un triathlon.

    Par contre je suis inscrit au 10 km d’Annecy et là qu’il pleuve ou qu’il neige, je serai au départ sans viser le chrono, cela sera déjà pour débloquer le moteur et retrouver une foulée.

    En cliquant sur le compte rendu du professeur Miossec concernant toutes mes douleurs on y voit un peu plus clair, concernant deux soucis sur mes vertèbres lombaires (L-1 et L-2 ainsi que L-4 et L-5), on comprend mieux pourquoi j’ai mal au dos, avant cet hiver je risque de faire un bilan complet sur ces problèmes etje n'ai plus cas faire le dos rond ……

     

    Il y a peu de temps j’ai eu l’occasion de découvrir un moyen de transport que j’utilise depuis plus de 25 ans, le VELO …

    Mais pas n’importe lequel, un vélo ELECTRIQUE

    et franchement c’est hallucinant, tout le plaisir du vélo avec peu de transpiration, et une respiration moins élevée mais il faut quand même tourner les jambes car ce sont elles qui entrainent le moteur qui assiste le pédalier et atténue les moindres difficultés .

    Sabrina venant d’acquérir cette merveille à moteur redécouvre le vélo et monte les cotes et cols de la vallée avec le sourire, pour ma part j’ai encore le moteur « naturel » qui va bien mais j’ai toujours vu dans ce type de vélo un partenaire de course à pieds idéal et voilà nous formons un nouveau duo Sabrina et moi, elle sur le vélo et moi derrière en courant et bien je peux vous dire que ce sont des séances qui débloquent la machine, et franchement je pense que cela va m’aider à redevenir compétitif en course à pieds

     

     

    Dimanche 29 Septembre

    Le 10 km d’Annecy lui était bien programmé et le beau temps aussi donc rien qui devait m’arrêter, premier dossard de l’année :N° 10 .

    Ce 10 km est super en terme de parcours aussi bien au niveau des coureurs qu’au niveau des spectateurs, bref l’un des plus beau 10 km de la région.

    Le départ s’effectue dans le SAS Elite -que les choses soient claires je ne m’attendais pas a battre mon record (33’30 ) ce dimanche après cette saison de galère car cela fait seulement un bon mois que je recours et c’est loin d’être du haut niveau .

    Une fois le coup de pistolet donné, perso je suis quand même bien motivé après  presque un an sans courir, je lâche les freins et je pars sur des bases assez élevées, Je passe le 5000m en 16’28 et tous mes voyants sont a l’orange mais y a de la marge avant d’arriver dans le rouge, je connais le parcours et je sais que le dernier km est très long par sa longue ligne droite .

    Jusqu’au 7eme je suis sur les bases de 33’30 mais les deux derniers kms se feront le souffle court et me ferons perdre une trentaine de secondes et 5/6 places mais cela n’a pas d’importance, je ne pensais pas redescendre sous les 34 mins cette année et franchement cela fait du bien au moral et je l’espère remettre la machine en route pour les mois a venir.

    Résultats 31eme sur 2300 en 33min55

     

    Et dans tous les cas repartir pour 2014 sur une base saine enfin je m’étire pour ça …

     

    Mon prochain dossard sera peut être un cyclo cross à Passy histoire de varier les plaisirs et sinon relancer des compets 10 km, semi et pourquoi pas cross cet automne et hiver

     

    Ma fille Ninon en photo sur le Dauphiné ( elle prends déjà de l’overstim’s avec son petit dej..... ) 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ var addthis_config = {"data_track_addressbar":true}; // ]]></script> <script src="http://s7.addthis.com/js/300/addthis_widget.js#pubid=ra-4ed38e064644c74f" type="text/javascript"></script>
    Pin It

    votre commentaire
  •                 Le CAP c’est ça il faut garder le CAP….

     

     Alors pour résumer ces derniers mois.. :

     Le 10 juin, il y a eu d’abord ce fameux rdv avec le professeur Miossec dont j’attendais beaucoup de réponses sur mes douleurs mais finalement très décevant car après 8 mois de galère, quelques jours avant le rdv mes douleurs ont commencé à « baisser »  ( ca c’est positif ..) mais de se faite le professeur n’ a pu faire aucun diagnostique … surement pas de spondy ( bonne nouvelle aussi ..) car sinon les douleurs ne s estomperaient pas mais aucune réponse sur ce que j’ai eu …

     

    « Apres Mr Garnier si les douleurs reviennent, revenez me voir ……….. »

     

     Ce fut en tous cas le plus gros check up depuis 33 ans mais finalement avec le recul des facteurs psychologiques ont dû jouer un grand rôle sur mes  maux : ma mauvaise performance à Francfort et l’annonce de la maladie de ma fille de 4 ans  (il y a certes  des maladies plus graves mais elle sera toute sa vie « différente » avec son régime sans gluten au risque de complications grave en cas d’ingestion et donc en tant que parents on culpabilise forcement).

     

     Voila, nous ne sommes que des hommes …

     

    Il  s’est passer quelque chose, certainement une crise inflammatoire située  sur la région du dos ensuite à savoir si cela peut revenir ou pas là est la question…..

    Alors aujourd’hui je vais essayer de tirer un trait sur les 8 derniers mois que je viens de passer avec son lots de douleurs physiques mais également  psychologiques car  rarement vécu ce genre de situation et espère en tirer parti.

    Voila la parenthèse est fermée et j’espère ne jamais la rouvrir.

     

    Je n’ai pas arrêter le sport, pendant ces longs mois avec comme principale activité le vélo, mais j’ai franchement laissez reposer le corps sans grosses sollicitations .

     

    Et année de « merde »  oblige j’en ai profité pour me  faire enlever mes 4 dents de sagesses car d’après  mon stomatologue ,si ce n’était déjà pas le cas elles allaient finir par m’embêter !

    Donc le 12 juillet j’ai perdu ma sagesse : tête de hamster depuis une semaine à me dire que heureusement qu’il y a des médicaments pour soulager ma douleur car sinon je pense que j’aurais sauté  par la fenêtre !

     

     Bon avec toutes ces aventures  parlons peu, parlons bien donc parlons sports.

     

     Je souhaite reprendre la compétition fin aout lors du triathlon de Passy et d'Aix les Bains et espère revenir à un niveau correcte mais la partie pédestre me fait défaut aujourd’hui et je manque cruellement d’entrainements donc espère retravailler les 3 sports cet été (on est déjà fin juillet et l’extraction de mes dents de sagesse m’a stoppé
    15 jours ) et effectuer un mois de septembre triathlétique avec en point d’orgue les championnats de France en groupe d’âge à Nice le 29 Septembre .

     

     Dans tous les cas 2013 est à oublier,

     

     

     Voila je vais essayer d’actualiser plus souvent le blog par mes évolutions durant cet été.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ var addthis_config = {"data_track_addressbar":true}; // ]]></script> <script src="http://s7.addthis.com/js/300/addthis_widget.js#pubid=ra-4ed38e064644c74f" type="text/javascript"></script>
    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique