•   

     

     

     

        L'année 2016 se termine, c'est déroutant comme cela passe vite et voici pour moi l'occasion de faire un travelling arrière... 

     

     

    Bilan de la saison 2016

     

     

     

     Un début de saison qui a démarré mi-avril avec le Semi marathon d'Annecy  résultat une 32 ème place avec un temps de 1h14'54.

    Une saison particulière et relativement longue afin que je sois opérationnel jusqu’à cette fameuse date du 8 Octobre pour l'Ironman d'Hawaii.

    Mais avant cela, il fallait programmer au mieux cette année sportive, éviter le sur entrainement, l'usure psychologique et surtout les blessures : tout c'est bien passé pour ces trois points 

    Mon premier triathlon de l'année fût comme toutes les autres années le Half Iron du Semnoz , avec une 6 ème place      Resumé :  ici

     Début juin une nouveauté pour moi, le triathlon du Lac des Sapins au cœur du Beaujolais, une chute sur la partie vélo ne me met pas dans les meilleures dispositions, je passe la ligne en 7 ème position   Resumé :  ici

     

     Dans le cadre de mon entrainement, avec le tour du Mont Blanc vélo à la journée, ( 335km, 8000m deniv+, en 13h ) 

     

      Le premier gros objectif " l'Ironman de Zurich", étant différent pour moi, pas de Slot pour Hawaï à décrocher, mon but étant de réussir 9 H ou moins. Mon temps de 9h15 en 2014 et mes péripéties me laissant espérer que cela pouvait être réalisable.

     

    Bilan de la saison 2016

    Mais la journée  fut différente et après 5 heures d'efforts...        la suite : ici 

     

     

     

      Fin août un triathlon local  l'Half Iron du Mont blanc, avec une 5ème place   Resumé : ici

     

     

     Et enfin LA course l'Ironman d'Hawaii, avec le résumé  ICI

     

     

      Voilà l'année 2016 se termine, pas vraiment un grand millésime faute à la contre performance d'Hawaii malgré cela une grande et belle expérience. Après une année bien remplie sportivement une pause logique, une reprise légère avec des séances de natation et avec l'espoir de voir rapidement la neige afin de chausser les skis de rando.

     

     Mon prochain article aura pour effet d’annoncer les grandes lignes de la saison 2017 

     

     

    Affaire à suivre ........

     

     

     

     

                         -------       Joyeuses fêtes     -------

     

     

     

     

     

     

     

       Pour se réchauffer un peu....... le resumé de la NBC sur l'Ironman d'Hawaii 2016

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

    Ironman d'Hawaii, entre magie et désillusion

     

     

     

     

     

     

     Plus d'un mois c'est déjà écoulé depuis mon voyage, mais c'est le temps qu'il m'a fallu pour prendre un peu de recul sur tout ça ...

    Décollage le 28 septembre soit 10 jours avant l’épreuve :  temps indispensable à l'acclimatation sur l’île et au décalage horaire .

    Nous sommes quatre à partir : Sabrina ma femme, Ninon ma fille et Adam un très bon ami qui devait déjà m'accompagner il y a deux ans lors ma pseudo Qualif à Zurich ( liens ici ) . 

    Nous décollons de Genève pour Londres puis de Londres pour Los Angeles ou nous passons la nuit ( cela aide pour le décalage ) puis Los-Angeles - Kona . 

    Lors de l' atterrissage sur le tarmac à Kona, nous sommes de suite dans l'ambiance : une bouffée de chaleur plus celle des moteurs de l'avion :  tu peux faire tomber la chemise !!!!

    Une fois la voiture de location récupérée ( version très large pour rentrer la valise du vélo ), nous prenons la direction de notre appartement sur les hauteurs de Kona ( 550 m ) et nous nous rendons très vite compte que sa localisation est un très bon choix car la température y est beaucoup plus supportable ( surtout la nuit ) par rapport au niveau de la mer . 

    Dés le lendemain en se rendant à Kona sur le lieu de l'Ironman nous réalisons très vite que tout tourne autour de nous les triathlètes pour ces 15 jours à venir !!!! 

     

     

      Nous étions là bas essentiellement pour l'Ironman, mais également pour en profiter .

       Mes 2 objectifs étaient :

    - La course : essayer de rentrer dans les 250 au scratch soit dans les 9h45 . 

    - Profiter en famille de tout ce que l'on pouvait faire sur l'île pour rentrer avec de belles images en tête . 

      Donc entre quelques entraînements avant la course nous avons exploré tous les plus beaux spots de la côte Ouest de l’île et avons réussi tous nos objectifs : découverte du corail et de magnifiques poissons avec masques et tuba, nage avec les tortues et les dauphins ....                                                    

    Ironman d'Hawaii, entre magie et désillusion

     

    Ironman d'Hawaii, entre magie et désillusion

     

    Tous les jours étaient pour nous quatre un émerveillement de découvrir ce paysage tropical, ces plages, et toute cette vie sous-marine .

     

     

    Le jour de la course arrive très vite !

    Samedi 8 octobre : les Pros prennent le départ seuls à 6h30  . 

    6h55,  nous les amateurs, attendons dans l'Ocean en faisant du sur place sur la ligne virtuelle tenue par des hawaïens en Paddle . 

    Puis au coup de canon, 1500 " fous furieux" passent à l'horizontal direction le bateau indiquant le demi tour à 1,9 km puis retour sur Kona .

     Cela se passe pas trop mal pour moi, beaucoup de monde autour mais pas de grosse baston, j'essaie juste d'assurer ma place et de ne pas me faire déborder .

    Quel pied de nager dans l’Océan avec vue sur les fonds marins !

    Je contourne le bateau et retour sur Kona , cela resserre un peu plus mais je garde les pieds de devant et je maintien l'allure.

    A ma sortie le chrono indique 1h05 ( intérieurement je me dis que c'est pas trop mal , surtout sans combi  ( mais je ne sors que 950 eme !!! )

    Le chrono est bon pour la natation et normalement les deux autres disciplines sont plus avantageuses pour moi alors pas de temps à perdre .....

     

    Ironman d'Hawaii, entre magie et désillusion

     Départ vélo dans la montée de Palini Road, ça se bouscule déjà !

     

     

       Passage dans le parc à vélos pour récupérer ma monture .

     C'est parti pour d'abord effectuer une boucle de 10 kms aux abords de Kona, je prend alors conscience que je ne suis vraiment pas seul et que ce qui m'attend ne se trouve qu'à Hawaii !!! : tout le monde roule fort et tire très gros.

     J'avais prévu le coup : Mon Giant Trinity est équipé d'un 55/42 et d'une cassette 11 vitesses avec un départ 11 puis je passe à 13 jusqu'au 25, le principe était d'avoir un alignement chaîne optimal tout en amenant du braquet et en tournant les jambes bien sûr, je suis à 86 rpm en moyenne sur les 180 kms donc je ne crois pas avoir fait d'erreur à ce niveau là et cela pouvait faire la différence .

     Mais les choses furent totalement différentes : en attaquant la route Queen K, je double pas mal de monde mais mon dieu que cela roule vite !!!  je fais mon effort seul, jusque là rien à redire sauf qu’après une heure de forcing solitaire voilà que derrière arrive un peloton de triathlètes qui vient me happer dans son sillage, une situation peut courante pour ma part et franchement déconcertante et je ne sais pas trop comment me comporter, alors je relâche mon effort en espérant que chaque triathlète prenne ses dispositions mais cela me semble compliqué.

     Je sens que personne ne veut de cette situation et que l'on subit un problème qui vient d'ailleurs... Tout le monde fait des efforts pour essayer de respecter les 12 mètres et les 25 secondes de dépassement, mais le premier problème arrive très rapidement :  " les ravitaillements "  indispensables à Hawaii sous peine de coup de chaleur sont en partie responsables de ces paquets de cyclistes, car ils obligent un ralentissement conséquent et indirectement un regroupement naturel .

     Je repars un peu distancé après un ravito et le peloton dans lequel j’étais est déjà loin devant, je suis content de me retrouver seul MAIS là un nouveau groupe d'une cinquantaine de triathlètes me rejoint ; " P...TAIN on ne m'avait pas dit que  " Amaury Sport Organisation "   avait lancé une Cyclosportive à Hawaii !!!!!!  

     Franchement faire 40 heures d'avion pour se retrouver à faire un effort collectif alors que la base du triathlon reste l'effort individuel qui plus est sur LA course mythique et bien ça fait chier !!!!!!

     Alors je fais quoi maintenant ????  soit je fais une attaque sur le peloton en grillant plein d’énergie pour la course à pied, soit je subis .... de toute façon le vent trop fort supprime la première option .

     Nous sommes à peu près 500 à sortir de l'eau en l'espace de 15 min et nous roulons tous entre 35 et 45 km/h, avec le vent dans le dos nous sommes dans une situation quasi logique ( texte en anglais de cette situation si particulière ici  ) .

     La société Ironman va devoir prendre ses responsabilités en instaurant des départs natation en Rolling Start ou pourquoi pas modifier le parcours vélo en direction du volcan Mauna Kea ( 4200m ) et là adieu le drafting .

     Bref nous approchons de la montée d'Hawi et beaucoup roulent vite sur le plat mais dès que la route s’élève les pelotons s'effritent et pendant tout ce temps pas l'ombre d'une moto avec des arbitres ( de toute façon je ne vois pas comment ils auraient pu gérer cela ...)

     Demi tour à Hawi et l'attaque de la longue et régulière descente, le 55/11 va bien mais je me fais quand même doubler !!!  je me retrouve dans une situation plus confortable maintenant et à bonne distance des autres concurrents, ça roule fort mais le vent tourne le long de la côte et il faut batailler contre lui .

     

     

    Ironman d'Hawaii, entre magie et désillusion

    Entrainement en direction d'Hawi  

     

     

     Il me reste un peu moins de 50 kms lorsqu'un concurrent me double et se rabat devant moi, toujours dans l'effort et résistant au vent je vois à mes cotés un arbitre me pointer un carton bleu synonyme de 5 minutes de pénalité à la prochaine tente ( car oui dans le règlement une fois dépassé on se doit de se laisser distancer par celui qui vient de nous doubler pour respecter les 12 mètres de distance et nous avons 25 secondes pour effectuer cette manœuvre ) et là ayant la tête un peu ailleurs et vu le merdier que c’était il y a peine 1 heure j'avais zappé cette règle  !!!

     Je m’arrête donc 5 minutes à la tente suivante mais ayant horreur d’être ainsi coupé dans mon effort ma motivation en prend un coup ! 5 minutes c'est long et une bonne centaine de concurrents en profitent pour me dépasser : Le cauchemar, mon pire moment sur l'île !!! 

     Je fini donc mes derniers 50 kms avec moins de motivation et avec un vent encore accentué !

     Arrivé au parc à vélos, on récupère ma monture, ( c'est le luxe à Hawaii ! ).

     J'essaye de me remobiliser et d'aborder le marathon sur un rythme avoisinant les 3h20/3h30 mais le premier km sur Ali Drive va mettre fin à tous mes espoirs, je suis pris de deux points de cotés sévères qui m'obligent à marcher, la chaleur et le soleil tapent très fort sans le moindre vent pour me rafraîchir, le moral décroche .

     A ce moment là de la course, mon objectif est maintenant de finir sans me dégoûter  ( on m'avait dit : " Hawaii c'est du plaisir avant tout! ). Je continue donc à petite allure cette partie pédestre et profite de tous les ravitos soit tous les 1 miles ( 1.6 km ) pour m'hydrater !

     

    Ironman d'Hawaii, entre magie et désillusion

    La partie marathon "les dés sont jetés"

     

     

     

     Voila je passe cette fameuse ligne d'arrivée tant convoitée sans grande satisfaction 10h27, 745 eme donc très déçu de ma prestation mais surtout de ce scénario sur la partie vélo, je n’étais pas préparé à vivre cela !

     De plus et c'est cela le pire, mon temps vélo est merdique : 5h10 avec mes 5 min de pénalité, moi qui partais pour moins de 5 heures et là je suis certain que mon effort individuel m'aurait permis de faire un bien meilleur temps, au lieu d’être enfermé dans ces pelotons et de subir ces va-et-vient.

     Après, le physique n’était surement pas au top ce jour là car même avec cette situation sur le vélo j'effectue mon pire marathon en 4h05 donc drafting ou pas cela n'aurait pas changé grand chose !

      Alors la question  " y retourner ou pas"  pour moi la réponse est simple : peut être.. mais quand ils changeront le départ natation en Rolling Start ou le parcours vélo pour éviter le drafting   ...

     Et malheureusement avec tout ça, j'ai perdu l'envie de recourir sous le label Ironman, car je n'y vois plus trop d’intérêts .....

     

     

     

     

     

      Malgré tout, cela reste une expérience unique, et de plus vécue en famille, 

    Ironman d'Hawaii, entre magie et désillusion

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Notre victoire à tous les quatre nager 45 minutes avec les dauphins 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sans oublier de remercier tous mes fidèles partenaires

     

     

     

    Ironman d'Hawaii, entre magie et désillusion

     

    Ironman d'Hawaii, entre magie et désillusion

     

     

    Ironman d'Hawaii, entre magie et désillusion

     

     

     

    Ironman d'Hawaii, entre magie et désillusion

     

     

     

     

    Ironman d'Hawaii, entre magie et désillusion

     

     

     

     

     

     

    Et de remercier encore toutes les personnes m'ayant suivi dans cette aventure  

     

     

     

    "  ALOHA  "

     

     

     

     

     

    Galerie photos ICI

     

     

     

    Le film de la NBC sur l'Ironman d'Hawaii 2016

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

                                                 

     

    Hawaii nous voilà.....

     

     

     

     

     

     

     Départ imminent, le mercredi 28 septembre avec escale d'une journée à Los Angeles, et plongeon dans le grand bain le 29 à Kona, l'arrivée 10 jours avant la course est une bonne option afin de récupérer du voyage et surtout du décalage horaire de 12 heures.

     Les derniers entraînements se précisent et les bagages se finalisent, le vélo est dans sa valise en espérant qu'ils arrivent tous ensemble...

        Trois challenges nous attendent : le premier pour moi LA course ( pour la petite histoire du pourquoi à Hawaii   ICI   ) le 8 Octobre avec forcement l'envie de bien faire mais là bas sur l’île nous somme tous identiques. Pour nous "Rookies " il y a des paramètres que nous ne pouvons pas réellement gérer c'est cela la magie d "Hawaii" . Nous y allons déjà pour prendre du plaisir et si la course se déroule bien ce sera du bonus -  le second pour ma femme avec le voyage en avion....- et le dernier pour ma fille de 8 ans d'ouvrir grand les yeux et de profiter d’être de l'autre coté de la planète pour essayer de nager avec les dauphins ...  

    What else.....

     

     

     

     

     Dernier Grand Bol d'air pour le bonhomme et le vélo

     

     

    Hawaii nous voilà.....

     

    Hawaii nous voilà.....

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Hawaii nous voilà.....

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Je tiens ici à remercier mes fidèles partenaires ainsi que ma famille et mes ami(e)s qui m'ont soutenu  : 

     

    Merci à

     - Noëlle et Guy des Cycles Degueurces

     - Patrick Mermillod du Team Mermillod Triathlon

     - Pierre et  Pascale Beaud Entreprise  ALGI 

     - Jean Luc Richeux du magasin Le Talon d'Achille

     - Adam Segal  Mr Chef d'Orchestre qui sera notre accompagnant et d'un grand soutien logistique pendant ces 15 jours 

     - Hélène et Romain

     - Loic Surget pour ses relations médiatiques 

     

     la société ALGI qui dernièrement vient s'ajouter à cette liste

     

    Merci à toutes les personnes m'ayant aidé afin que je puisse participer à cette compétition. 

     

     

     

     

     

     

       Voici les différents liens pour me suivre pendant la compétition

     

    Mon Numéro de dossard : 1643  suivi sur Athlete Tracker  dans Ironmalive 

     

      -   IRONMAN LIVE  :   ICI     

      Suivi de la course par vidéo Streaming, départ pour les Pros à 18h25 heure française, pour nous les amateurs 18H55 le samedi 8 Octobre heure française et pour moi ( 6h55 à Hawaii le dimanche 8 Oct ) ,

       

       

      - ONLINETRI.COM : Forum super actif avec des infos et des commentaires sur les Français en course et les autres, etc .....et surtout vous trouverez toutes les vidéos actualisées par ces liens si toutefois les miens ne sont pas bons  : ICI

     

     

     

     

     

     

     Mon Matos pour Hawaii

     

    Vélo 

     

    GIANT Trinity Advanced SL, merci aux Cycles Degueurce à Dijon 

     

     

    Hawaii nous voilà.....

     

    Équipé Shimano Ultegra DI2, K7 11vit   11-13/25

    Pédalier Rotor avec capteur de puissance IN POWER, Plateaux ? /42 Q-Ring, manivelles 175 mn,

    Pédales LOOK Keo Blade

    Roues carbone Giant SLR 55 mn et 85 mn, pneus Continental Grand Prix TT 23 mn

    Selle Specialized Sitero

    Prolongateur carbone Profile Design T1 carbone

     

     

     

    Course à Pieds 

     Chaussures ADIDAS  ( Adizero Boost ADIOS ou BOSTON ), merci à Jean Luc magasin Le Talon d'Achille à Sallanches

     

    Hawaii nous voilà.....

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Merci à Mavic partenaire du club de nous fournir casque et chaussures 

     Hawaii nous voilà.....

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Tenue du Team Mermillod Triathlon 

    Hawaii nous voilà.....

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Natation 

      La particularité de l'Ironman d'Hawaii est que la combinaison néoprène est interdite, température de l'eau supérieure à 24°C ...

     

     

    Swimskin  TYR  Torque 

    Hawaii nous voilà.....

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Merci aux potes pour la petite soirée Hawaïenne avant notre départ : 

     

    Hawaii nous voilà.....

     

     

     

       Ce n'est pas tous les jours que l'on se retrouve à Hawaii, alors je vais faire au mieux pour alimenter mon Facebook par des photos et vidéos et peut être des news durant la course par Adam ou Sabrina. 

    Pour me suivre sur Facebook " colonne de gauche onglet Facebook "

     

     

     

     

    Hawaii nous voilà.....

                        ...........  Aloha  ...........

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

        C'est terrible comme le temps passe vite ! je me dis qu'il faut que je mette à jour mon blog car il y a eu quelques événements depuis le dernier article, mais voilà c'est la course donc jamais le temps .....

    Alors je m'y mets :

     

     

     

         19 juin :   Triathlon du lac des Sapins 

     

      Une première pour moi concernant ce triathlon dans le beaujolais à Cublize. 

     Départ pour le Longue Distance où nous sommes 300 triathlètes à plonger dans une eau un peu fraîche pour la saison .

    3 kms de natation soit deux tours de 1500m : je nage correctement et ne me fait pas trop bousculer  .

     Durant la natation un orage, juste histoire d'arroser la route et de la rendre glissante ....

    La transition vélo est très longue c'est pas vraiment le confort entre les cailloux et l'herbe mouillée.

    Mon dieu que cela passe vite ....

     

    Enfourchement du vélo et c'est parti pour deux tours de 45 kms dans le cœur du beaujolais, parcours pas ennuyant mais relativement casse pattes et  entouré par des forets de sapins .

     

    Parcours vélo Strava

     

      Mais à la sortie de Cublize aprés 2kms et le dernier rond point, les choses ne se passent pas comme prévu :  ma roue avant se dérobe sur la route mouillée et me voilà à terre après une glissade sur le coté droit ( toujours le même qui prend !!!! )

      Je ne pensais pas tomber à cet endroit mais mes boyaux ne sont pas une référence sous la pluie! Chek up du vélo et du bonhomme afin de voir si tout le monde peut repartir, c'est OK ( à part quelques brûlures ), je remonte sur le vélo mais avec beaucoup moins d'entrain, je suis forcement sur les freins pour éviter une nouvelle chute. 

    Je me retrouve relégué assez loin mais ce premier tour m'a permis de découvrir le parcours, j'amorce donc le second avec plus de motivation, et je pose finalement le vélo en 6eme position l!!!

    J'effectue malgré tout le 6eme temps vélo. 

     

    Mon dieu que cela passe vite ....

     Concernant la course à pieds, le parcours est plutôt  "Nature " et axé Trail dont je ne suis pas spécialement fan car cela casse la foulée et il faut être plus attentif pour slalomer entre les racines et éviter de se faire une cheville.

     Je passe le ligne d'arrivée en 7eme position en 5h17 

     

     

     

    Mon dieu que cela passe vite ....

     

     Les résultats    ICI

     

     

     Video

     

     

     

     

     

                             -------------------------------------------------------------------------------------

     

     

     

          29 juin       Tour du Mont Blanc à la journée 

     

     Comme tous les ans j'aime me programmer une ou plusieurs "sessions" vélo un peu particulières, cette année ce sera le classique Tour du Mont Blanc à la journée mais dans le sens Anti-horaire

    L'ayant fait il y a deux ans direction Suisse, Italie, France, cette année c'est dans l'autre sens que je souhaitait le faire. 

     Départ 5h50 du matin direction la Savoie, par les cols :  des Saisies, Cormet de Roselend, Petit Saint Bernard, Grand Saint Bernard, col de la Forclaz, et col des Montets pour un retour a la maison à 19h30

    Avec 45 min de pause :  

    - un café + 1 Red Bull + 1 efferalgan ( acheté a la pharmacie pour le mal de tète qui me suit depuis un moment )  à la rosière "montée du Petit St Bernard" .

    -  Pause du midi à la sortie d'Aoste pour un Panini chaud et un coca

    -  Un coca au "sommet du Grand St Bernard "

    - Deux arrêts aux fontaines pour remplir mes bidons ( l'eau très fraîche, voir trop fraîche pour l'estomac et cela ne m'a pas aidé pour la fin de journée... )

      Avec ce mal de tête depuis le départ et les jambes lourdes, je ne suis pas dans un grand jour mais  me connaissant je sais que cela va se débloquer.

     150 kms plus loin, les jambes vont mieux même si la forme est loin d’être exceptionnelle .

     Je décide de ne pas effectué la montée de Champex et prendre l'option plus rapide pour rejoindre Martigny ( par Sambrancher )

     A partir de Martigny je retrouve mes terrains d’entraînements col de la Forclaz, le col des Montets et ce Mont Blanc avec qui je viens de passer 13 h à tourner autour ;

     Même si la forme n'était pas là comme je l’espérais cela reste une journée comme je les aime " moi, mon vélo et la montagne "

     

     

     

     

     

     

     

                              --------------------------------------------------------------

     

     

     

          24 juillet        IRONMAN Zurich 

     

     On n'y arrive....... l'Ironman de Zurich

    Alors pour faire simple, les feux étaient tous au vert : ma préparation fût bonne, aucun signe de faiblesse et l'objectif des 9h00 restant ma priorité tout à fait envisageable .

    Je fais bien les choses en me rendant au briefing, histoire d’éviter certaines erreurs ...... 

    On est d'accord, le franchissement des lignes blanches, est passible d'une disqualification.

     

      Dimanche matin avec un départ en rolling start ,je suis dans les premiers après les pros a plonger dans le lac de Zurich pour une nouvelle boucle, une natation relativement calme avec par contre une ligne droite interminable de 2 kms avant de revenir sur le parc à vélos, mon dieu que c'est long,

    je sors en 1h05, et 252eme 

     

     

    Enfin de mes nouvelles ....         Mon dieu que cela passe vite ....

        Start List                                                                        Enfilage de combi avant le départ  

     

     

      La partie vélo arrive et connaissant le parcours, je sais que les 30 premiers kms le long du lac sont plats, je me fie à mon capteur de puissance pour ne pas m'emballer. Je remonte dans le classement  en effectuant le premier tour de 90 kms en 2h23,  je suis dans le timing mais mes jambes souffrent déjà alors que dans le principe c'est maintenant que je dois commencer a être opérationnel.

      Des signes qui ne me rassurent pas, sensation de faiblesse dans les jambes, le genre de situation que tu peux avoir à l'entrainement  et que tu te dis "heureusement que je ne suis pas en course"  sauf que là j'y suis!

     Mon compteur me signale que je plafonne au niveau puissance, et musculairement je me sens affaibli, j'essaye de réduire l'allure, peut être un passage à vide mais je n'y crois pas car je me suis alimenté correctement, juste une sensation que mes jambes en ont trop fait et que ce 24 juillet elles auraient préféré rester coucher;

    Dépité et ne pouvant rien faire, je jette l’éponge après 120 kms et termine les 60 derniers kms en sachant que je ne repartirai pas. La dépose du vélo effectuée je ne souhaite pas attaquer le marathon pour me traumatiser encore plus musculairement et mettre un mois pour récupérer ( il y a l'Ironman d'Hawai dans deux mois  ) ;

    Je rends donc mon dossard dans le parc à vélos . 

      Me connaissant, je sais que je peux avoir des jours où tout peut paraître facile comme des jours ou rien ne va, la particularité c'est que je ne peux rien prévoir ce sont la tête et le corps qui décident, alors juste prier le Dieu du sport qu'il soit avec moi le 8 Octobre.

     

     

    .

     

     

    Mon dieu que cela passe vite ....         Mon dieu que cela passe vite .... 

     

     Un parcours vélo vraiment sympa à Zurich  pour exploiter au mieux mon Giant Trinity Advanced Sl, équipé d'une lenticulaire Mavic Comète et roue avant Sram S80, dommage de n'avoir pu aller chercher 4H45min 

     

     

     

     

      Séjour à Zurich terminé, seul point positif pas de carton rouge ni de voiture à la fourrière,                                                                                   OUF!!!!!!!

     

     

     

     

     

     

     

                                              -----------------------------------------------------------

     

     

     

     

             21 aout          Triathlon du Mont Blanc

     

     

     Dernier triathlon avant Hawaii, le triathlon de Passy le " MontBlancMan " distance Half 1.9/85/20

     

     1900 m de natation dans le lac limpide de Passy, peu de remous autour de moi cela nage bien et j,assure le gestuel, je sors de l'eau en 39eme position .

     

     C'est parti pour 85 kms de vélo et 2000m + et pour faire monter rapidement le coeur la célèbre côte de Domancy empruntée cette année par le tour de France;

     Je suis en 7eme ou 8eme position au retour sur Sallanches et de nouveau nous remontons Cordon et Combloux puis le sommet à demi quartier avant Megeve ou je croise les 3 premiers, l’écart doit être à peu près de 3 min, arrive la longue descente rejoignant le Fayet par St Gervais

    Mon dieu que cela passe vite ....

     Je reprends le troisième au pied de la dernière ascension, la montée de Plaine Joux, il relance fort  et me concernant je me laisse decrocher pour ne pas me mettre dans le rouge et je préfère monter à mon rythme, je perds 1 place et  repasse 5eme au sommet de Plaine Joux, .

    Au niveau du plateau d'Assy le 4eme se fait percuter par une voiture à un croisement, pas de bobo pour lui mais l'état du vélo ne lui permet pas de  repartir, je pose donc le vélo en 4eme position . 

    Maintenant, 20 kms de course à pieds, l'allure est bonne et le but est de la maintenir, cela a presque tenu mais je me fait reprendre par le vainqueur de l'année dernière Victor Debil Caux à 4 kms de l'arrivée et je me rassure avec cette 5eme place.

     

    Les résultats ICI

     

     Video

     

     

     

     

     

     

     

     

     L'après Zurich a été compliqué physiquement ( pas de jus, zéro recup, et musculairement perdu ... ) 

    Je décide donc de faire une prise de sang pour vérifier un manque en fer ou tout autre problème mais les résultats sont bons tout est ok . 

    J'ai également rencontré une nutritionniste sportive ( Francine De Pachtere  ) par le biais d'un ami pharmacien à Chamonix .

    Celle-ci m'a conseillé un traitement pour la prise de compléments alimentaires indispensables en vu de mes charges d’entraînements ( Omega 3-6, Macrobiotiques, et différents minéraux )  

     

     

    Mon dieu que cela passe vite ....

                                                  Arrivée à T2, triathlon du Mont Blanc

     

     

     

     

     

     

     

                     --------------------------------------------------------------------------

     

     

     

                              Road to Kona-Hawaii

     

     

        Dernière ligne droite avant la "COURSE" le 8 Octobre à Kona,

     Décollage pour la petite famille le 28 septembre de Genève, la préparation est d'actualité et d'intensité élevée ! .....

     En attendant on s’entraîne en famille

     

      

     

    Ou en version Bike and Run

     

     

     

        Prochainement avant mon départ pour Hawaii je vous donnerai toutes les infos pour le suivi de la course, et les différents liens et forums.

        Pour mon séjour Hawaiien, je serai équipé d'une camera Go Pro ( la preuve les deux videos ci-dessus ), je vais essayer de vous faire vivre par le biais de videos et de photos la vie sur BIG ISLAND. 

     

    Sans oublier un grand merci pour leurs soutiens 

      - Les Cycles Degueurce 

      - Le Team Mermillod Triathlon

      - Le Talon d'Achille

      - Romain et Hélène

      -  Adam

      - Toutes les personnes me soutenant par le biais d'achat de mes bidons 

     

         

     

                     ALOHA......

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

    Half Iron du Semnoz

     Derniers lacets avec le sommet du Semnoz en arrière plan le lac d'Annecy, la Tournette et le Mont Blanc

     

     

    Premier triathlon de la saison : comme chaque année je plonge dans le lac de Rumilly pour participer à l'Half du Semnoz, avec comme son nom l'indique la montée du Semnoz par Quintal. 

    La météo est clémente ( des orages étaient annoncés dans l’après midi mais finalement pas de pluie ..)

    Départ à 11h30 pour 1400m de natation, je pars devant et pour une fois la "meute" ne me rattrape pas je "pose" ma nage et je ne peine pas trop : je sors  47 eme en 24 mins et relativement frais par rapport aux années précédentes. 

     A l'attaque pour le vélo !  Je commence à bien connaitre le parcours, mais comme chaque année je démarre avec les grosses cuisses, j'ai du mal à amener du braquet mais rien de dramatique cela va s'arranger au fil des kms ... enfin je l’espère ...

     

     

    Half Iron du Semnoz

    Pendant l'ascension du Semnoz 

     

     

     Arrivée au pied du Semnoz à Quintal, je suis 8 eme, dans l'enchainement je passe au sommet en 4 eme position et au bas de la descente je suis 3 ème .  

    N'ayant pas vraiment eû de détente depuis le départ j’apprécie ce parcours et le basculement derrière le Semnoz apporte une bonne partie de manivelles car passé la descente le terrain devient relativement plat mais qui demande d’être toujours à fond sans moments de relâche .

    On m'annonce que les deux premiers sont à 2 et 3 minutes de moi, je gère l'allure et je décide de ne pas me mettre dans le rouge pour regagner du temps car j'ai encore 18 kms de course à pieds .

     Je pose le vélo dans le parc en 3 ème position et en 2h13 min (  meilleur temps vélo ! ).

    La transition est un peu longue car je galère pour mettre mes chaussettes et mes manchons de compression ( c'est la reprise ....) .  

     

     

     

    Mon parcours vélo avec ma puissance via le capteur Rotor INpower  ( mes braquets 54/40 11/25 )

     

     

     

     

     

     

    Half Iron du Semnoz

    Les derniers kms de l’ascension en arrivant vers la station de ski du Semnoz 

     

     

     La course à pieds est lancée et les jambes suivent mais pour assurer cette 3 eme place il va falloir que je me fasse violence  ....

     

     

    Half Iron du Semnoz

     Dernière boucle de 9 kms, le 5 ème et 6 ème me reprennent 

     

     

     Dans les 9 derniers kms le 4 ème me reprend et quelques minutes plus tard christophe Halleumieux du Team mermillod accompagné d'un coureur belge me dépassent avec un rythme soutenu.

    Je tente de les suivre mais les jambes et le souffle me manquent donc je temporise et me concentre à tenir ma 6 ème place qui me convient parfaitement pour ce premier triathlon de la saison .

     Alors le problème est que j'ai tendance à partir sur un rythme plutôt axé pour courir 42 kms ( distance Ironman ) et non pour 21 kms,  mais quand  tu joues les premières places il n'y a pas de compromis, il faut courir 1 ou 2 km/h plus vite, je crois que cela fait partie de mes points faibles. La preuve les 18 kms en 1h14min et 17 eme temps.

     

     

     

    Half Iron du Semnoz

    Annoncé par le talentueux speaker et triathlète Jean Claude Chatel  

     

     

    Mon classement : 6 eme sur 300 en 3h54 

     

    Les résultats ICI

     

      

     Alors comme souvent on oublie vite les choses et les lieux, l’édition 2016  me laissera une trace sur le visage avec une petite cicatrice !!

    J'étais juste au mauvais endroit au mauvais moment :  je me trouvais à la remise des prix avec ma petite famille, je parlais avec d'autres licenciés du club, un violent coup de vent annonçant l'orage et me voilà percuté par une plaque métallique qui a basculé avec son mât.

     

    Half Iron du SemnozN'ayant rien vu venir je suis ouvert sur le bas du front et j'ai eû droit à deux points de suture,! voilà ma dotation pour l’édition 2016....

     Ci joint l'agresseur encadré de rouge ! 

    Le danger vient rarement de là où on l'attend........

     

     

     

     

     

    Half Iron du Semnoz                                Half Iron du Semnoz

     

     

     

     

     

     

     Dauphiné Libéré 24/05/16

    Half Iron du Semnoz

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Photos  ICI 

     

     

     

     J'en profite pour remercier les personnes me soutenant pour cette saison

    Noëlle et Guy des Cycles Degueurce à Dijon 

    Jean Luc Richeux du magasin Le Talon d'Achille à Sallanches 

    Patrick Mermillod du Team Mermillod à Annecy

     

    Des amis  :  Adam pour le futur vol pour Hawaii ainsi que son soutien logistique pour les 15 jours à mes cotés sur l’île.

    Florian pour m'avoir rhabillé avec des vraies tenues de vélo 

    Guillaume du club de Natation de Chamonix 

     

    Et à tous ceux qui participent à l'achat de mes bidons.

     

     

     

     Merci à eux..

     

     

     

     

     

     

     Prochaine course le 19 juin, Triathlon L Lac des Sapins à Cublize ( 69 )

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires