•    

    IRONMAN Wales et la Qualif !!!!

     

       Moi qui pensais aller vers la simplicité en allant au Pays de Galles pour obtenir cette fameuse qualification pour Hawaii, et bien ce ne fut pas de tout repos ...

     

     

    IRONMAN Wales

     

     

     

        Allez c'est parti pour le compte rendu de ma semaine passée en pays Gallois : dans la série aventures, j'ai eu droit a de multiples péripéties . 

      Mercredi 09 septembre, départ en voiture pour l’aéroport de Genève, pour un décollage prévu à 12h00 à destination de Londres, ma femme et ma fille m'accompagnant, direction l’enregistrement .

       Nous présentons nos cartes d’identité et la " BIM, BAM, BOUM !!!!   premier gros coup sur la tête : l’hôtesse nous dit "vos cartes ne sont plus valides vous ne pouvez pas embarquer " , nous rétorquons "  elles ont été renouvelées l'année dernière pour 5 ans !  "  " oui mais ça ne marche pas a l’étranger !"  "!!!!!!!"   Nous sommes - comme la plupart des autres citoyens français - absolument pas au courant de cela . nous sommes pourtant aller les renouveler l'année dernière mais on nous a dit que cela n’était pas la peine, sans nous préciser seulement valide en France !  . 

     Tout s’arrête ! Seule ma fille peut embarquer ! sa carte à elle est valide mais je ne la vois pas effectuer l'Ironman à ma place !!!! 

        La course psychologique démarre, tu te prépares physiquement et psychologiquement a tout donner sur un Ironman et là on te met déjà a l'épreuve, 

     Sans conviction ( connaissant l'administration Française ... ) j'appelle la préfecture d'Annecy, après être passé entre différents interlocuteurs, la bonne personne me répond et me laisse entrevoir un léger espoir que cela marche pour des passeports provisoires en moins de 24h, il me dit qu'il va faire la demande au Sous Préfet et me recontactera dans la journée.

     Nous décidons de basculer sur la France pour rendre plus faciles les communications téléphoniques.

     13h00 : nous nous retrouvons au Flunch avec une 1664 en 50 cl pour l'apéro et une carafe de rouge ( signe de capitulation et que l'histoire est pliée ). 

     Pour changer les idées de tout le monde que l'on ne partira surement pas, nous faisons les boutiques à Annemasse.

     16h00 :  coup de fil de la Préfecture me donnant rdv à 9h00 le lendemain matin, avec une quittance de loyer, photos d'identité, et timbres fiscaux. Nous décidons donc de  réserver un hôtel sur Annecy pour être sur place et  préparer tous les papiers,  Bref le truc en temps normal qui te gonfle mais là pas le choix.

    Jeudi 10 Septembre

      9h00  : le jeudi matin, préfecture d'Annecy remplissage des formulaires, etc,etc... on nous déclare que l’État a commis une erreur en relançant 5 ans de validité,

      11h00 : passeports en poche direction l’aéroport de Genève,

     11h15 : impossible de rentrer sur l'autoroute, l'accès vient d’être fermé à cause d'un camion renversé transportant du béton  et bloquant totalement l'autoroute, il faut pas être Parano 

                                          Faut peut être pas qu'on décollent !!!!!!!!

       13h00 : après plusieurs détours nous revoilà enfin arrivés à l’aéroport   

      On retrouve les même personnes de la British Airways qui hallucinent en nous voyant là avec nos passeports provisoires. Nos billets étaient normalement ni remboursables, ni échangeables mais un Grand merci a Adam ( pilote a la British ) qui a pu régler le problème et nous décollons à 13h45 , Oufffffff.......

       15h00  : atterrissage à Londres, attente des bagages, dont ma grosse valise pour mon vélo, 

      16h30 : Nous attendons toujours nos bagages avec quelques autres voyageurs de l'avion ( les galères continuent... ).   Nous allons nous informer  ( réponse du service : soit ils sont perdus et soit sur un autre vol )                                                             

       18h00  :  Apres finalement 3h00 d'attente nos bagages sont arrivés sur un autre vol .

       19h30  : Nous prenons la route ( à GAUCHE  ) a bord d'une voiture de location.

       23h30  :  ( 0h30 en France )  nous posons  " ENFIN " nos valises dans l'appartement ,

     

        Le gars est quand même pas mal usé nerveusement par ces 48h qu'il vient de passer. Pour moi je ne me voyais pas partir et m’asseoir sur tout l'investissement financier, physique, et de temps... que demande ce genre d’épreuve, 

     

     Bref il faut oublier rapidement ces 48h et se remobiliser sur la course de dimanche, 

     

     Sinon c'est beau le Pays de Galles 

    IRONMAN Wales et la Qualif !!!!

     

     

      Allez parlons sport maintenant !

     Le départ sera donné à 7h00 sur la plage. le parc a vélos ouvre à 5h30, je suis donc dans le parc à 6h00, je vérifie mon Giant, la pression des pneus n'a pas bougé et allume mon compteur pour avoir la distance en kms, en sortant du parc j'entends parler français et me joins donc à la conversation avec ces deux athlètes français, l'un a déjà fait cet Ironman et le second vient de terminer l'Ironman de Vichy, nous enfilons nos combis ensemble et prenons la direction de la plage, un bon km nous sépare du parc à vélos, il est donc un peu plus de 6 h et nous sommes dans les premiers à être sur place, on en profite pour courir et s’échauffer doucement le long de la plage, la mer ( l’Océan atlantique ) a l'air calme ....

     

      La partie natation s'effectue en deux boucles d' 1 km 900 avec une sortie à l'australienne. Un point positif concernant le départ, des sas étaient formés par estimation des temps, avec mes deux collègues français nous nous plaçons dans le sas de moins d'une heure donc dans les premiers. Les Pros partent 5 minutes avant nous, l’hymne Galloise nous accompagne pour notre départ.

       Les vagues ne sont pas trop méchantes en quittant  la plage, une eau à 15°C une natation relativement calme ( l'avantages des sas de départ ).  Le premier tour effectué je passe devant le chrono qui indique 39 min ( je me dit que je ne fais pas d'exploit pour le moment  mais j'ai oublier de déduire les 5 min des Pros partis devant nous ) . Je replonge pour le deuxième tour et là la situation est différente, ça tangue beaucoup plus, le vent s'est levé et plus je m’éloigne de la plage plus la houle se renforce. Lors du retour, parallèle à la plage, de grandes vagues nous ballottent de droite à gauche, une fois on voit la bouée, une fois non,  un bon brassage en tout cas.

    IRONMAN Wales et la Qualif !!!!

      La particularité de cet Ironman est d'avoir une transition natation/vélo extrêmement longue car à la sortie de l'eau nous devons récupérer un sac posé le matin même, avec des chaussures de course à pieds afin de rejoindre le parc à vélos distant de plus d'un kilomètre,  l'occasion pour moi de récupérer des places.  

     

      Je sors de l'eau en 1h10, 277 eme, 49 eme de ma catégorie .

     

     

    IRONMAN Wales

     

     

       Passage sous la tente pour s'équiper, je rajoute un maillot de vélo et des manchettes, j'enfourche mon vélo, et c'est parti !

      Le parcours vélo est particulier avec ces 2100 m de deniv + ( sauf que mon Garmin donne 2750 m+ !!!) et l'autre particularité de rouler à gauche ... deux tours à effectuer, un de 100 kms l'autre de 80 kms en repassant par Tenby le lieu de départ.

     

        Le parcours Ici  

     

     

    IRONMAN Wales et la Qualif !!!!

      Succession de montées et de descentes, un vent fort est présent, j'ai rarement eù l'occasion de rester sur le même braquet plus de 5 min, je remonte comme à mon habitude pas mal de monde mais  la différence ici, il n'y a pas de groupe de formés donc pas besoin de franchir une ligne blanche et risquer de ce faire disqualifier.... ( j’étais venu pour ça aussi ). 

     

    IRONMAN Wales et la Qualif !!!!    IRONMAN Wales et la Qualif !!!!

     Le coup de pédale est correct, je reviens aux avants postes au bout de 80 kms, ensuite je temporise, j'observe un peu autour de moi, je m'alimente car devant cela roule fort, je me cale sur l'allure, arrivé aux 140 kms, des douleurs aux cuisses qui commencent à chauffer et des débuts de crampes au niveau latéral des Quadris ( Fascia Lata ) me font signe. Je privilégie de tourner les jambes afin de ne pas accentuer ces douleurs et cela passe avec le temps.

     Un allemand de mon groupe d'age reviens sur moi, à ce moment je pense être 2 ou 3eme de mon Groupe d'Age, à partir de là il faut gérer, ne pas s'enflammer et s'alimenter pour aborder le marathon dans de bonnes conditions.

    IRONMAN Wales et la Qualif !!!!     IRONMAN Wales et la Qualif !!!!

     

     

    IRONMAN Wales et la Qualif !!!!     IRONMAN Wales et la Qualif !!!!

       Il m'aura fallu 5H29'50 pour en finir avec le vélo, 17 eme temps scratch, 2eme de ma caté je pose le vélo en 18eme position. Changement de tenue sous la tente et départ à la 17eme place ( je gagne une place a la transition ).

      Le plus dur commence : le marathon et ses 410 m de deniv + ( peu commun sur un Ironman ) - pas étonnant qu'il fasse partie des plus durs sur le circuit Ironman.

     

     Je m’élance donc sur le marathon avec de bonnes sensations, mais comme souvent sur ces distances des douleurs dans le bas ventre dù à la position sur vélo et surtout la vessie pleine surgissent rapidement, je ne m'attarde pas trop là dessus et je verrai au fil des kilomètres pour une pause pipi.

     

    IRONMAN Wales et la Qualif !!!!    IRONMAN Wales et la Qualif !!!!

      Sur le premier tour et après 7 ou 8 kms, on m'annonce 16eme et je sais que l'Allemand avec qui je termine les 50 derniers kms de vélo est devant moi à moins d'une minute, je sais aussi que derrière moi cela bagarre dur pour les 6 places qualificatives, faut pas s'endormir, olivier Loyen ( qui finira premier français et 15eme au scratch ) victime d'une crevaison sur le vélo est derrière moi, je reviens sur l'Allemand et me voila 15 eme, elle me plait bien cette place et me booste pour garder ma foulée, et me concentrer pour tenir le plus longtemps possible, mais il y a quand même une chose que je dois solutionner, c'est la pause pipi. Déjà l'année dernière j'ai dù m’arrêter sur l'Ironman de Zurich, et je sais que je n'ai pas le choix pour faire disparaître ces douleurs qui s'accentuent. Je m’arrête donc au deuxième tour, ( il faut débrancher le cerveau pour éviter le blocage ) en gros cela m'a pris 2 min max mais derrière on ne m'a pas attendu, je ne m'affole pas, je suis soulagé d'avoir déposé un sac à dos et je me sens plus léger et les douleurs disparues. Il me faut 3 kms pour revenir a ma place, mais devant cela court vite.

    IRONMAN Wales et la Qualif !!!!

     

     

      Au bout du 20ème kms, autant dire que la course commence maintenant, sauf que moi je suis en train de la perdre doucement

        Après plus de 9 heures de course, le physique commence a sombrer et mes douleurs musculaires se réveillent. Je n'ai plus aucune souplesse, ma foulée se raccourci, mes cuisses ne veulent plus courir, il faut donc faire appel à la partie psychologique et chercher des motivations ( ma disqualification de Zurich l'année dernière, mes soucis de santé en 2013, ma crevaison à Francfort en 2012 alors que je rentrais dans les 50, et pour terminer il y a 3 jours en arrière tous nos soucis de départ pour arrivé jusqu'ici ) et à cœur d'emmener ma fille a Hawaï .

    C'est  dans ces moments particuliers et sur cette distance que tu prends conscience que le physique ne fait pas tout et que la tête joue un grand rôle pour ne pas basculer vers l'abandon sauf que là les deux me font défaut. 

      J'ai rarement été dans une rupture psychologique comme celle là, je cours dans la difficulté, m’arrête à un ravito sur quatre, afin de boire mais surtout faire le vide dans ma tête pour ne pas partir à la faute et craquer complètement, et a cette instant j'ai pris conscience ce que voulait dire le mot  résistance . 

     

    IRONMAN Wales et la Qualif !!!!       IRONMAN Wales et la Qualif !!!! 

     

     

      Dernier tour pour moi, je me refait un peu, mais clairement je tiens grâce aux 6 places de la Qualif, on m'annonce 5eme de ma caté et le sixième est à 3 min derrière, je suis au forcing, je ne sais pas comment je vais me faire bouffer, des gars me doublent, je m'accroche, les derniers kms se terminent dans la ville avec une foule énorme et avec les Anglais fidèles à leurs pintes de bières et les odeurs de " Fish and Chips" qui parfument le centre ville, m'encouragent et me voient sombrer tel un marin sur son bateau à la dérive, le sixième ( le second français ) me double à moins d'un kilomètre de l'arrivée.

      Alors que dans la logique lors des derniers kilomètres on lâche les chevaux et toutes les douleurs  physiques et psychologiques disparaissent, moi, à 200 m de la ligne je m’arrête pour marcher !!!!!  je suis vidé et le teint blanc ( peut être dù aux odeurs de poissons frits....:) )

      J'effectue le marathon en 3 h 31, presque étonnant vu mon périple !!!

     Je passe la ligne d'arrivée dans la douleur, la photo le confirme, en 10 h 22 min, 25 ème sur 2200 partants et 6 eme de mon Groupe d'Age 35/39 ans .

     

    IRONMAN Wales et la Qualif !!!!

     

      

       Le niveau dans la catégorie des 35/39 ans était trés élevé car pour ce genre de course les écarts étaient vraiment minimes, le premier est 12 minutes devant et 14ème au général, et la place dans le Top 20 se joue à moins de 2 min.

     Le vainqueur l’américain Thomas JESSE parmi les meilleurs sur la distance Half-Ironman, le second n'est autre que le vainqueur d'Embrun de cette année 2015,

      Si je dois analyser rapidement cette défaillance sur les 20 derniers kms, ( habituellement j'arrive relativement frais sur la fin d'un Ironman ) : ma condition physique était bonne, mon entrainement aussi, j’étais  remplis d' énergie positive pour m'assurer un top 20 avant le départ mais ces deux jours difficiles pour arriver jusqu'ici m' ont vidés de cette énergie et je n ai donc pas réussi à prendre le relais avec ma tête lorsque le physique a commencé a sombrer .  

     C'est comme cela, je peux quand même me réconforter sur cette course, car vu le déroulement du voyage pour arriver jusqu'ici j'étais mal barré pour prendre le départ.... 

    Une expérience de plus...., encore une mise à l’épreuve supplémentaire, 

     

     

    IRONMAN Wales et la Qualif !!!!

     

      Les semaines avant l'Ironman je partais avec deux objectifs, l'un de m'approcher de la 15eme place au scratch, et automatiquement avec le second la Qualif au bout, peut être prétentieux mais jouable, j'y était d'ailleurs après 8 heures de course, mais la fin du marathon fut différent.

      Je reviens avec un objectif sur deux. d'avoir décrocher mon billet pour la course la plus emblématique celle de participer aux Championnats du Monde Amateur et Professionnel à Hawaï en Octobre 2016; là ou est née la Distance Ironman en 1978 ( pour l'histoire ICI ).

     De plus avec l'avantage d'avoir un an pour ce préparer physiquement et surtout financièrement !!!!!

     

     

    IRONMAN Wales et la Qualif !!!!

    IRONMAN Wales et la Qualif !!!!

       Allez encore un formulaire à remplir mais celui la, j'ai beaucoup de plaisir à le faire, 

     

     

        Alors maintenant on fait quoi !!!!!!!

     Soyons clair, j'ai eu le gâteau : la qualification pour Hawaï, maintenant il me manque la cerise pour poser sur  le gâteau, mais étant rancunier, je tiens à prendre ma revanche à Zurich et descendre sous les 9 heures ( Sub 9 dans le jargon triathlétique ), la pression pour la Qualif ne sera plus présente, mais j'aurai juste à me soucier du chrono.

     

     

                                Un grand merci à mes partenaires pour cette saison

                                             Les Cycles Degueurce à Dijon

                                                            + Watt

     

     

     

    Les résultats  :  ICI

     

     

     

    Video  IM Wales 2015

    IronMan Wales 2015 Highlights 

     

     

     

      Et d'ailleurs ces fameux Championnat du Monde ont lieu ce samedi 10 Oct à 18h30 heure française et rien de tel pour ce mettre dans le grand bain avec la retransmission TV sur le Live IRONMAN

     

     

     

     

     

                             ------------------  A hui hou   ---------------------

     

     

     

     

     

     

      

     

    Pin It

    4 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

    Préparation Ironman Wales

     

      Nous y voila : ce dimanche aura lieu l'Ironman du Pays de Galles !

    Particularité : son profil vélo avec ses 2000 m de dénivelé positif et sa course à pieds avec ces 410 m déniv +.    La météo peut également jouer sur le déroulement de la course :car la pluie et le vent peuvent être sans pitié ...

     

    Préparation Ironman Wales

     

     Bref une course pour les "durs", ce qui ne me déplaît pas, mais je vais essayer de ne pas jouer de malchance comme l'année dernière à Zurich, 

     

    Pour le suivi  Ironman Live , mon N° de dossard est le 866 

     

       

     

      Pour le matériel,  je serai accompagné de mon Giant Propel en configuration " Triathlon"

     

    Préparation Ironman Wales

     

     Roues Carbone à pneus Giant SLR 1, pneus Continental GP 4000 II, K7 11X25

     

    Préparation Ironman Wales

     

    Selle Italia SLR Tri

     

     

    Préparation Ironman Wales

     

     Cintre et Prolongateur Profile Design Cobra Carbone 

    Préparation Ironman Wales

     

     Pédalier ROTOR Flow 175 mn, plateaux Q-Ring 53X39

     

     

     

     

     

                     -----------------------------     See You Soon    ---------------------------------

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La video de 2014  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

     

     

      N'ayant pas pris le départ d'Embrun, je me devais de remettre un dossard avant l'Ironman Wales du 13 Sept .

     Je m'inscris donc pour la distance M du triathlon du Mont Blanc  ( organisation facile, puisque c'est "à la maison" ....) Le but est essentiellement de refaire de la vitesse et donc une bonne séance d'entrainement.

    Le samedi 22 août donc, enfilage de la combinaison et départ pour 1500 m, sortie de l'eau en 25'58 ( 71 ème ), sans trop bagarrer pour une une fois, mais peux mieux faire ...

     

    Triathlon du Mont Blanc

     

      J''attaque le vélo,avec ces 45 kms et 900 m deniv+ mais ayant effectué de grosses semaines d'entrainement en vue de l'Ironman , je suis un peu " attaqué " physiquement et je me doutais bien que le premier pourcentage allait être compliqué, Bingo......les cuisses sont dures mais cela va aller mieux enfin je l’espère car des pourcentages de 14 % font partie de la montée de Plaine-Joux . Au final, après 15 kms de vélo les jambes répondent à nouveau ,

    Une montée que j'effectue en 57 min 43 sec( 6 ème temps ) .

    je fais une descente rapide ( mais je ne prends pas de risques ( si je vous le jure ......)  car m'a chute de l'année dernière ma servie de leçon et dans deux semaines je dois être opérationnel )  en 32 min 33 sec et le meilleur temps quand même, au final mon temps vélo est de 1H30 ( 3 ème temps vélo ),

     

     

    Triathlon du Mont Blanc

     

     

     

    Arrivé au parc, je pose le vélo et j'attaque la course à pieds en 7 ème position et c'est parti pour deux tours de 5 kms le long du lac de Passy, suivi d'une partie en foret à l'ombre et à l'abri du vent que j'effectue en 37 min 47 sec ( 7 ème temps ) mais manquant de jus pour courir plus vite, bref une bonne séance de spécifique .......

    Triathlon du Mont Blanc

     

     

     

     

     

    Triathlon du Mont Blanc

     

     

     

    J'arrive donc en 2h 35min 29 sec : 6 ème place au scratch sur 300, je suis satisfait car le début s'annonçait plus compliqué par mon manque de compétition cet été .

     

     

     

    Triathlon du Mont Blanc

     

     

    Maintenant place à la récup et prochainement un article sur l'Ironman du Pays de Galles 

     

    Les résultats du Triathlon du Mont Blanc   ICI

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • iCham ' O  '  Nice

     

    Voilà un beau projet : quitter le mont Blanc, traverser les alpes françaises, pour terminer à Nice et piquer une tête dans la méditerranée . 

    Cette route touristique s'appelle la route des Grandes Alpes, celle-ci est beaucoup fréquentée l'été par les motards et les touristes. Habituellement ce parcours se fait en 5 ou 6 jours à vélo pour moi  le défi était de 3 jours !

    Pour ma part j'ai pris 8/10eme du parcours car j’ai évité la partie Thonon les Bains jusqu'a Flumet, soit les cols de la Colombiere et des Aravis .

     Vous trouverez plus de détail sur le vrai parcours Route des Grandes Alpes

    Cham ' O  '  Nice

     

    Logistique : 

     

    Je pars en complète autonomie : personne pour me suivre, me donner un bidon, une veste pour descendre les cols, ni encouragements, mais c'est ce qui donne de la motivation ....  

     Je voyage léger, juste les poches de mon maillot de vélo remplies de barres et de produits énergétique +WATT, donc une semaine avant mon départ, j'avais envoyé deux colis, un à mon ami Thomas chez qui j'ai passé la première nuit, contenant tout le nécessaire pour recharger les poches de mon maillot, un t shirt technique et une paire de chaussettes pour la journée du lendemain, Thomas ma prêté  des vêtements pour passer la nuit .

    Le deuxième colis a été envoyé à mes hôtes pour le deuxième soir, celui-ci contenait en plus de ce que je viens de citer, une paire de tongs, un t shirt, caleçon, short et brosse à dents que j'ai laisser à mes hôtes lors de mon départ .

      

     Mon Matos

    Concernant mon vélo, j'ai opté pour une valeur sure :  mon vélo de cyclo cross cadre alu fourche carbone, shimano 105 11V, roues a pneus Mavic Ksyrium SL avec pneus Continental Ultra Sport 25 mn, braquets 38/52  11/25, selle Prologo Scratch Pro

     

     

    Cham ' O  '  Nice

     

     

    Compte rendu de ces 3 journée .....

     

    Première journée :

     Départ de la maison 7h30 pour rejoindre la station d'Aussois ( 1500m ) ou je dois donc passer la nuit chez mon ami Thomas Brigaud .

    je passe donc de la Haute Savoie à la Savoie par le col des saisies 1633 m, bascule vers la Tarentaise par le Cormet de Roselend 1968 m, et enfin rejoins la Maurienne par le col de l'Iseran 2764 m  ( ce dernier col a un coté nostalgique pour moi car il fait partie des premiers cols que j'ai escaladé dans ma jeunesse (13 ans à l’époque, en vacances avec mes parents à Bessan il y avait déjà le vélo dans le coffre ( un Peugeot noir équipé en Shimano 105 en 7 vitesses et je me rappelle encore des braquets 52/42 13/26 )  me revoilà donc 22 ans plus tard pour retrouver ce sommet mais cette fois ci je l'escalade coté Val d’Isère .

    C'est donc accompagné d’émotion que j'arrive au sommet, il s'en est passé des choses en 22 ans ! j'aurais très bien pu ne plus jamais y retourner ou y revenir en voiture, et bien non pas de changement je suis toujours là avec mon vélo : un retour a la source .

    Le temps de prendre une photo histoire de marquer l'instant et j'attaque la descente,en enchaînant les virages, certaines images me reviennent lorsque je l'ai gravi la première fois :  les murs de neige , un virage gauche serré avec une maison en pierre ou je m’étais arrêté a l'époque.

    Et je me dit surtout que cette montée par Bonneval n'est quand même pas simple et qu'a l'époque ( je parle comme un vieux .....) l'avoir monté a 13 ans avec un braquet de 42/26 eh bien il ne fallait pas être fainéant !!!

    La météo est clémente, pas trop chaud mais à la fin de chaques descentes de cols je me retrouve avec un fort vent de face remontant du bas de la vallée vers les sommets, ce qui ne m'aide pas pour la récupération . 

    Ma destination d'Aussois est sympathique mais à 1500 m d'altitude ce qui rajoute du dénivelé, déjà que j'en suis a 4800m !!

    J'arrive à Aussois devant ma résidence pour la nuit, l’église sonne 17 h, Ah ouais quand même.... je regarde le compteur et là, un peu surpris quand même , il affiche 215 kms, 5357 m de dénivelé +, avec 8h 53 min ( lien Strava ) , j'avais sorti des plans sur Garmin et Viamichelin et eux prévoyaient 175 kms, ils ont du oublier des virages je pense....

     

     

     

     

     

     

     

     

     Cham ' O  '  Nice

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cham ' O  '  Nice

     

     

     

     

     

     

     22 ans séparent ces deux photos....

     

     

     

     

     

    Deuxième étape

    Départ d'Aussois 7h30, descente sur Modane pour se réveiller, pour rejoindre ensuite St Michel de Maurienne au pied du Galibier, qui a la particularité d’avoir 2 col en 1 car pour rejoindre la station de Valloire il faut escalader le col du télégraphe qui donne ensuite l’accès au Galibier 2642 m   

     Le sommet effectué, une longue descente s’enchaîne ( d'ailleurs mon compteur n'a pas aimé et c'est éteint ) ensuite direction Briançon en passant par Serre Chevalier.

    A partir de Briançon je vais gravir des cols que je ne connais pas et j'attaque donc le col de l'Isoard 2360 m, très beau col et les paysages changent, on commence à sentir un peu le Sud :  moins de végétation, plus rocailleux et la température plus élevée,

    J'effectue une pause pour me restaurer dans la montée de l'Isoard ( la veille je métais arreter manger une pizza à Val d'Isere ) aujourd’hui hui c'est tagliatelles huile d'olive à Cervieres  .

     A noter, de très belles routes depuis mon départ, très bien entretenues et avec une piste cyclable pour la montée de l'Isoard

    L'Isoard fait partie du triathlon d'Embrun, la montée s'effectue par Guillestre, pour moi je vais descendre et inspecter la route, même si je n'y participerai pas cette année

     A partir de Guillestre, dernière échéance de la journée le col de Vars 2108 m, je ne savais pas trop à quoi m'attendre concernant ce col mais avec les kms et les dénivelés avalés depuis deux jours forcement je l'aborde différemment, je monte au train, profite du paysage et m’arrête boire un coca au sommet car la chaleur est bien présente depuis ce matin . 

     Retour avec toujours le même vent de face dans les vallées et plus je descends vers le sud plus il se renforce , ( un avant gout du mistral ...) 

     Mon couchage pour cette deuxième journées se situe sur les hauteurs de Barcelonnette, mais n'ayant pas pris le soin de regarder ou se situe le logement  je monte en direction de la station de skis super Sauze, arrivé à 1500 m, je décide de me préoccuper de savoir où est la maison de mes hôtes et je me rend compte que je me suis fait 500 m de deniv + pour rien !  ça m'apprendra pour la prochaine fois je regarderai de plus près. Bref c’était juste pour arrondir ma journée a 4800 m de deniv + pour 205 km en 8h30

     

     Un bug de mon compteur Garmin est survenu deux fois ( une fois dans la descente du Galibier et l'autre dans la descente de Vars ) d'ou les coupures du parcours 

     

     

     

     

     

     

     

     

    Troisième Etape

      Départ 7h30 d'Enchastraye sur les hauteurs de Barcelonnette, 7h45 j'arrive à Jausier au pied du col de la Bonette 2802 m, une température idéale, une montée exposée versant Nord, une route super agréable, pas une voiture, la Bonette pour moi tout seul, un vrai plaisir a grimper, magnifique montée par la diversité des paysages .  

     Je récupère le soleil a 3 kms du sommet et profite d'une photo avec le panneau Nice derrière moi ( on se rapproche ..), 9h30 je bascule pour 110 kms de descente, faux plat descendant, faux plat montant, plat, à flanc de montagne en accompagnant la rivière La Tinée qui s'écoule des montagnes du mercantour pour se jeter a Nice dans la mer, passage vers de très beaux villages St Étienne de Tinée, Isola et beaucoup d'autres perchés dans la montagne.

    Cham ' O  '  Nice

    Cham ' O  '  NiceCham ' O  '  Nice

     

    Derriere moi la cime de la Bonette

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Arrivant sur la route menant à Nice, un retour à la civilisation se fait ressentir par le nombre de voitures qui s’intensifie aux fils des kms, les 20 derniers kms s'effectuent sur une double voie, on est loin du calme de la Bonette, bref Nice est en vue, passage par l'aéroport, et direction la promenade des Anglais, 12h15 je suis sur la plage, 5 Heures de vélo avec 1665 m de deniv + pour finir ce périple, l'envie de piquer une tête est encore plus intense car cela fait 2 jours et demi que je pédale pour cela !  

     

    Pour mon plus grand plaisir de belles vagues étaient là pour me bercer, et j'aurais pù m'endormir dans l'eau, 

    Cham ' O  '  Nice

     

      Le périple n'est pas totalement terminé car il me reste a rentrer à la maison par un autre moyen de locomotion : le TRAIN ,départ 16h04 gare de Nice, mais en tenue de cycliste et avec le vélo c'est encore plus compliqué car la Sncf  ne tolère le vélo dans le train que seulement dans une housse, et forcement il me fallait trouver une solution.

     Je me rend donc dans un supermarché acheter de quoi me rhabiller ( tongs , tee shirt ) et surtout de quoi me fabriquer une housse ( 2 sacs poubelles de 100 l et du scotch Americain ! ) .

    A la gare, je démonte donc mon vélo et je fabrique ma housse ( voir photos ) 

    Et un retour Nice- Le Fayet de 8 heures ( arrivée plus de minuit au Fayet ) sans encombres et aucunes remarques concernant mon vélo :  Nickel !

     

     

     Cham ' O  '  Nice

    Cham ' O  '  Nice

     

     

     

     

     

     

     Cham ' O  '  Nice

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Un total de 570 kms, 23 heures de vélo et de 12 000 m de dénivelés positif,  en résumer cela monte beaucoup, mais celadescend tout au temps et quel plaisir pour moi qui adore descendre.

     

     Maintenant que les Alpes françaises n'ont plus de secrets pour moi, il me reste a réfléchir pour un prochain périple, peut être un Venise- Chamonix par les Alpes Italiennes et Suisses...

     

     

                                                                      __________________________

     

     

     Pour parler compétition quand même  : la saison n'a pas été chargée cette année.

    Jai pris la décision de ne pas faire Embrun pour raison économique et beaucoup de boulot et aussi pour ne pas rater l'Ironman Wales dù à la fatigue car au prix ou cela coûte .......

     

     Donc modification du planning de fin de saison : je ferai le M de Passy en évitant de tomber comme l'année dernière, et  donc le 13 septembre l'Ironman du Pays de Galles . 

      j'ai également participé le 22 juillet à une course nage eau libre "traversée du lac de Passy 2000 m, sans combi, en 31min55 sec .  résultat ICI

     

    Plus bas le compte rendu du triathlon de Doussard avec un constat que la forme n'était pas optimum 

     

     

     

     

    Pin It

    2 commentaires
  •  

     

     

     

     

    Dossard 13 pour prendre le départ de L'Half Iron de Doussard, je ne vais pas le mettre à l'envers je risquerais de me faire disqualifier par un arbitre ...., bref les sensations depuis Rumilly ne sont pas optimum.

     Le départ de la natation est compliqué pour moi, bref il me faut bien 400 m pour me sortir de ce bourbier, ma place 86 eme en 34 min

     

     

     

    Half Iron de Doussard

      Enfourchement du vélo, et c'est parti pour 90 kms avec un beau parcours très usant avec la cote de Bluffy et le col du marais, la chaleur et le vent ne m'aide pas non plus, les jambes ne répondent pas présent, mais cela reste une habitude il me faut normalement un petit quart d'heure pour etre opérationnel, je remonte dans les 20 après 40 bornes mais je ne progresse plus en places et je me contente de garder la mienne, mais j'avoue que les jambes ne sont pas revenues et le coup de pédales est loin d’être dans un grand jour, alors je me contente de boucler la partie vélo en 2h25, 13 eme temps.

     

     

    Half Iron de Doussard

     

    Half Iron de Doussard

     

     

     

     Retour dans le parc vélos, en 17 eme position, n’étant pas dans un grand jour physiquement et ayant déjà abandonné l'année dernière à cause de la chaleur, je sais à quoi m'attendre donc je ne m'affole pas sauf que la foulée est a l'image du vélo "dans le dur" et le premier tour s'effectue dans la difficulté, un orage viens nous rafraîchir pour le deuxième tour, ce qui va me faire un bien fou pour relancer la machine. 

    Half Iron de Doussard

     

     

    Half Iron de Doussard

     

     Je passe la ligne en 18 eme position en 4H22, pas vraiment la place que j'aurais espérer mais quand cela ne répond pas, et bien il n'y a pas grand chose à faire. 

     

     

      

    Les résultats  ICI

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

    Premier triathlon de la saison, format L ( Half Iron du Semnoz ) avec comme plat principal la montée du Semnoz par Quintal.

    Départ à midi pour la partie Natation ( 1400 m ) : premier test pour moi après un hiver studieux passé  à la piscine. Je sors de l'eau en 20 min et 48 eme position, ce que j ai effectué l'année dernière en 24min30 et 82eme ,et donc des 3 disciplines c'est sur cette première partie que je gagne du temps . 

     

    Half Iron du Semnoz

     

     

     

     

     

     

     Pour le vélo il n'y a pas trop de questions à ce poser, le but est d'essayer de reprendre le max de concurrents avant le début  de la montée, j'attaque donc celle-ci en 8 eme position à un rythme élevé.

    Half Iron du Semnoz

     

     

    Je passe au sommet en 7 ème position mais les jambes ne sont pas au top et je plafonne un peu, la descente va permettre de récupérer pour la dernière partie du parcours qui est relativement plate et très roulante mais quand même usante  .

     

    Half Iron du Semnoz

     

    je pose le vélo dans le parc en 7 eme position  avec un temps de 2h19 ( 2h13 l'année dernière), cela m'a quand même laissé des traces et j'aborde la course à pied dans l'inconnu . 

     

    Transition vélo /course à pied je sors 7 eme du parc et pars sur un rythme soutenu mais sans plus, Damien With du club est 6 eme devant, la foulée est bonne, le premier tour s'effectue sur un rythme de croisière sans pouvoir accélérer, je reprends Damien, mais derrière cela court plus vite que moi un concurrent me reprend au 12 eme kms et je ne parviens pas à le suivre.

     J'ai vraiment du mal à mettre du rythme et je me contente de ne pas " exploser "donc je gère mon allure que je  maintient depuis le départ et tant pis si cela revient derrière, ce qui fut le cas à 1 km de l'arrivée .

    Mon temps course a pied est de 1h16 ( 1h13 en 2014)

    Donc je passe la ligne d'arrivée en 8 eme position sur 250 en 3h55  ( 3h50'47 en 2014)

     

     

    Half Iron du Semnoz

    Half Iron du Semnoz

     

      

     En conclusion, je peux me réjouir des améliorations en natation : moins de fatigue musculaire, une nage plus propre, mais au détriment de temps supérieurs sur la partie vélo et course à pied . il me faut donc travailler la vitesse et surtout se faire le forcing sur la course à pied afin de maintenir un rythme plus élevé, 

     Donc à mettre en application ce dimanche sur

    l'Half Iron de Doussard   qui sera support des Championnats de ligue Rhône Alpes

     

    Classement ICI

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Je tiens avant tout à m'excuser de tous ces changements sur le blog mais un transfert de plateforme a été effectué sans préavis et j'ai dû tout refaire avec de nouveaux outils, bref la galère .

     

    Voici donc un nouvel article pour faire un retour sur mon nouveau vélo Giant en partenariat avec les cycles Degueurce 

    La particularité de ce vélo est d'avoir une excellente base : son cadre ! Celui-ci est très typé aéro, avec son système de freins intégrés .

    J'ai  changé le  groupe d'origine Shimano 105 11 vitesses pour la version supérieure ( Ultegra avec pédalier Rotor Flow ) .

     

    Essai Giant Propel

     

     

     

     

     Ses roues d'origine Giant SLR 1 ont beaucoup d'atouts : jantes carbone à pneus avec une hauteur de 60 mm, moyeux et rayons DT Swiss, ce qui a l'avantage pour nous triathlètes en distance Ironman de nous facilité la vie en cas de crevaison ( juste changement de chambre a air et non la galère de changement de boyau au bord de la route ).

    Effectivement, aujourd'hui les fabricants de roues a pneus arrivent quasiment au niveau des roues à boyaux. Les roues carbone a pneus reviennent donc sur le devant de la scène car elles ont beaucoup moins de contraintes.

    Pour ce qui est le coté plus décevant pour ce type de vélo c'est le remontage des câbles de vitesses dans le cadre ; tout simplement " une misère ! ", les guides câbles sont inaccessibles, je pense que ces cadres sont plus prévus pour un câblage électrique. Donc après une bonne demi-heure de patience, j'y suis parvenu mais vraiement énervant pour un vélo de grande marque.

     Test sur le terrain,

    Essai Giant Propel

     

     

     

     

    Conçu et développé pour être le vélo le plus aérodynamique du marché, le Propel est dans cet objectif celui d'être aussi une machine rigide lors du pédalage et très rigide sur la partie avant du cadre.

    A vrai dire mon terrain d'entrainement est montagneux, alors que ce vélo est prévu " pour des parcours plats ".  Mais par expérience je sais qu' il n'y a pas réellement de vélo pour la montagne donc ce sont les changements que j'ai effectué qui l’amènera sur un terrain typé montagne. Les roues jouent un rôle important ainsi que le poids de l'ensemble du vélo. Mon critère le plus important pour un vélo de montagne est son comportement en descente, son freinage, sa stabilité à haute vitesse, son comportement dans les virages, et a ce niveau le Propel est TOP, son freinage est lui aussi au top grâce a ses minis V-Brake intégrés dans la fourche ce qui rend le freinage précis et très puissant. L'ensemble  fourche et pivot Overdrive 2  1 1/4’’ - 1 1/2’ sont surdimensionnés ce qui rend la partie avant super rigide et permet de faire des placements ultras précis et cela a pour moi autant d'importance que d' avoir un vélo trop léger.

    Essai Giant Propel

     

     

     

     

     

     Ce vélo a un cadre a géométrie droite avec un tube horizontal relativement long, axé sur la recherche de vitesse. Le cadre a une rigidité très élevée sur la partie avant, légèrement moins sur l’arrière, ce qui lui donne une certaine tolérance et le rend plus accessible sur pas mal de terrains, le Propel décline une géométrie « normale ». Seules la douille de direction, plutôt courte, devrait s'avérer exigeante en terme de souplesse pour les lombaires...par contre la rigidité verticale assez élevée donne un confort moyen. J'ai dû changer de selle pour une plus confortable ( une Prologo Scratch Pro )

    Essai Giant Propel

     

     

     

     

    Son cadre le classe plus comme un cadre de Clm/Triathlon qu'un cadre route, nickel pour moi qui l'utiliserai sur Embrun et Ironman du Pays de Galles, il a l'avantage d'avoir une tige de selle a deux positions " route ou avancée de deux centimètres ( configuration Triathlon )

     Essai Giant Propel

     

     

     

     

     En conclusion 

    Voici un vélo aérodynamique à intégration maximale particulièrement excitant. II est beau, il semble assez ouvert, finalement, à différents utilisateurs mais suffisamment rigide pour un usage cyclosportif et forcément taillé pour la compétition.

     

    D'ailleurs il vient d’être élu  

    Bike of the Year 2015 "Catégorie Aero"

     

     

     

     Au cours de la saison j'alimenterai la page "Mon GIANT" par des photos et commentaires des différentes configurations .....

     

     

     Alors comme le vélo est au point, le scooter est lui aussi configuré pour les futurs entraînements 

    j'en avait parlé en fin de saison de mon nouveau compagnon d'entrainement, alias le scooter version " Derni "

     

     

     

     

     

     

     

     Le début de saison s'approchant à grand pas, je serai au départ ce dimanche 24 mai sur l'Half iron du Semnoz à Rumilly

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

     

    Rien de plus normal que de planifier sa saison, mis a part que je vois plus loin que 2015, clairement la saison va redémarrer mi Avril mais cela peut se projeter jusqu'à juillet 2016

     

     Pas réellement d’ambitions mais plus une envie de bien faire les choses ce qui n’a pas été le cas l’année dernière...

     

       Donc :  

     

               -10 km de Cluses : le 05 avril      

               -Duathlon d’Albertville :  le 19 Avril  ( ? )   

               -Half Iron du Semnoz  :   le 24 Mai   

              -Half Iron de Doussard :   le 07 Juin

             -Triathlon Longue Distance de Dijon : le 05 Juillet  ( ? ) 

             -Embrunman : le 15 Aout    

            -IRONMAN Pays de Galles :  le 13 Septembre   

     

    P.S : cette liste peut être sujet a des modifications

     

     

     Les 2 objectifs pour cette saison : 

    1. S’approcher des 11 h à Embrun.

    2. Toujours cette fameuse qualif pour Hawai que j'essaierai de decrocher sur l’Ironman du Pays de Galles au mois de septembre.

    Et donc si la qualif est là…., cela va me laisser l'année 2016 pour me préparer à l’Ironman de Zurich avec comme motivation de prendre le départ en catégorie Pro pour me soucier seulement de descendre sous la fameuse barre des 9H, sans même penser à la qualif, et ainsi dédier l’effort purement à la performance "quitte a exploser en plein vol"

    Mais si la qualif n'est pas au Pays de Galles , j'essaierai de l'obtenir à nouveau à Zurich en 2016 mais en Groupe d'Age .

     

     Alors c'est vrai qu' un mois de battement entre Embrun et l’Ironman cela peut faire court, mais avec l’âge on sait de quoi on est capable et personnellement j’ai l’avantage de récupérer dans l’effort.

    La saison sera donc plus axée sur l’été, en montant mon pic de forme pour Embrun et l’entretenir pendant un mois jusqu'à l’Ironman du Pays de Galles, cela peut ne pas marcher mais qui ne tente rien a rien, ma faculté a récupérer de ce coté là ne me pose pas de problèmes, enfin je l’espère........

     

     

     

      Bon début de saison ….

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

    L'année 2014 est terminée, nous voilà de plein pied en 2015, je vous souhaite donc à toutes et à tous une Bonne Année 2015 !!!!

     

    Pour lancer cette nouvelle année je voudrais remercier mes partenaires pour la saison à venir :

     

    -          Les Cycles Degueurce à Dijon : magasin GIANT Store tenu par Noëlle et Guy, avec de nombreuses années d’expériences dans le monde du Cycle .  

    Effectivement , depuis plus de 30 ans, ce magasin de cycles rue d’Auxonne à Dijon vit au rythme du vélo.

     Accompagnant les débuts d’Anne Caroline Chausson en BMX ils ont aujourd’hui leur petit fils Joffrey Degueurce en équipe de France Junior ( spécialiste en Cyclo Cross ), ils ont acquit une expérience sans faille jusqu’au haut niveau dans le monde du vélo, ce sont vraiment des experts à votre service.

    Ayant moi-même travaillé à leurs cotés  ( apprentissage de 1995 à 1999  ), ma passion n’en fut qu’accentuée 

     

     

     

     

     

     Leur site de vente en ligne : Clic Vélo.com

     

     Je serai donc équipé d’un GIANT Propel  pour la saison, il m’accompagnera sur mes principaux objectifs ( entre autre : Embrunman et  Ironman Pays de Galles ) ainsi que mes aventures Chamonix- Nice en trois jours et le tour du Mont Blanc en une journée avec forcement les nombreux entrainements pour préparer au mieux cette saison .

    je tiendrai donc régulièrement des retours sur ce nouveau vélo ( les diverses évolutions dont il aura droit et bien entendus selon les différents profils de course et globalement son comportement ) par le biais de cette page Mon Giant via mon blog ou facebook .

     

     

     

     

    -          les produits énergétiques + WATT : partenariat par le biais de Sébastien que je remercie ici.

     J’aurai donc le privilège de bénéficier de ces produits pour la saison, ce qui est une révolution pour moi, ne prenant jusqu’alors que des produits énergétiques sur les compétitions .

    Je bénéficierai donc à partir de maintenant de produits m’accompagnant aussi lors de mes entrainements (  moi qui tournais à l’eau pure et aux barres de céréales basiques !) .

    +WATT dispose d’une large gamme de produits traitants avant, pendant et aprés l’effort, d'une grande qualités de fabrication, des quantités généreuses, des parfums différents de la concurrence et le petit +, une gamme sans gluten.

    Je vous ferai donc part de mon retour sur ces produits, adaptés à nos trois disciplines au fil de la saison via cette page Les produits +WATT.

     

     

     

     

     

     

     

    A bientôt et bon entrainement  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

       Voila ! le mois de novembre, le froid, la neige et les jours qui raccourcissent, bref juste de quoi ressortir les skis et le maillot de bain !

    Eh oui depuis septembre, je me suis inscrit au club de natation de Chamonix et me voila régulièrement ( au moins 2 fois /semaine ) dans l’eau avec de vraies séances pendant lesquelles je pratique les 4 nages ( ce qui n’était pas le cas avant où je m entrainais seulement en crawl ). Bref il était temps que j'apprenne à nager !!! on verra l’année prochaine si cela porte ces fruits …

     Le mois de novembre signe également le rangement des vélos et l'attente de la bonne couche de neige ( ça vient ...)  pour relancer l’entrainement en ski alpinisme,

    Ah si j’oubliais, en parlant de progression, j'ai acquis un nouveau compagnon pour rouler ( enfin quelqu’un pour rouler avec moi ), en fait pour le prix j’avais le choix entre un capteur de puissance ou un «  scooter » 

     Eh oui avec l’un tu peux savoir quelle puissance tu développes et avec l’autre tu peux la faire progresser, j ai donc choisi la deuxième option qui est plus intéressante, alors j’aurai la chance dés les beaux jours d’avoir mon pilote Sabrina pour faire de vrai séances comme je les aime,  ( ce scooter nous servira egalement pour des deplacements dans la vallée de Chamonix, joindre l'utile à l'agréable  ( sauf l’hiver forcement ).

     

    Voila les nouveaux éléments pour aborder la saison 2015

      ( du « tunning » sera surement prévu afin de lui adapter un rouleau à l’arrière, pour etre un derny dans les règles de l'art .. )

     

     

    Le 11 novembre à lieu le célèbre Cross d’Arnay le duc et étant sur place ce jour là, je serai donc sur la ligne de départ mais sans objectif .

    Les résultats ICI et photos ICI

     

    Concernant les projets courses de l’année prochaine ( je reviendrai dessus avec plus de précision), je peux déjà lancer une ébauche :

     

                                                                          Semi marathon d’Annecy   le 19 Avril 2015

                                                                          Duathlon d’Albertville                

                                                                          Half iron du Semnoz

                                                                          Half Iron de Doussard        le 07 Juin 2015

                                                                          Embrunman                     le 15 Aout 2015

                                                                          Ironman Pays de Galles      le 13 Septembre 2015

     

     

     

       Et puis j’aime garder le coté sport découverte qui dans tous les cas me sert d’entrainement ( surtout pour préparer Embrun) alors l’année prochaine avec mon pote Nuno, ce sera la route des Grandes Alpes                          Le Cham ‘’O’’  Nice    en trois jours à vélo, vous trouverez plus d’infos dans la rubrique projets 2015 

     

     

    J’aurai également l’occasion de développer prochainement un article sur mes partenaires pour la saison 2015, mais je tiens à remercier Sébastien de la société WATT ( produits énergétique), ainsi que Noëlle et Guy des Cycles Degueurce.

     

     

     

    Courage à vous, le plus dur commence....

     

     

     

     

    P.S : Un des mes vélos de route est a vendre " rubrique mes petites annonces "

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique